Election du président de la Fif / Idriss Diallo, candidat : « Didier Drogba et moi, nous sommes en face d’une machine »

  • Source: : Web-News | Le 25 août, 2020 à 08:08:24 | Lu 2113 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Election du président de la Fif / Idriss Diallo, candidat : « Didier Drogba et moi, nous sommes en face d’une machine »

Hier, à son QG, le candidat à la présidence de la Fif, Yacine Idriss Diallo, a réagi relativement aux derniers développements du processus électoral. Il a également donné son point de vue par rapport au courrier de la Fifa transmis à la Fif, le dimanche dernier. 

« C’est avec une réelle satisfaction que nous avons été informés, via les réseaux sociaux, d’une lettre de la Fifa datée du 21 août et signée par Monsieur Veron Mesengo-Omba, Directeur du Département Associations membres », se réjouit-il. Car, à l’en croire, cette décision de l’instance est en phase avec l’idée que son équipe et lui se font de la situation. 


« Cette décision rejoint en droit la lecture que notre liste a faite de la suspension du processus électoral par le Comité d’Urgence de la Fif », poursuit-il. Idriss Diallo a révélé que dans une lettre adressée à la Fif le 18 août dernier, sa liste et lui avaient jugé irrégulier le processus électoral pour plusieurs raisons. Pour eux, « la Commission dispose (…) d’une totale indépendance et d’une plénitude de juridictions pour trancher les difficultés qui se présentent à elle ». 



Toujours selon le camp Idriss, « ni le Comité d’urgence ni le Comité Exécutif ne pouvaient suspendre le processus électoral.(…) Il revenait (…) à la Commission de trancher les difficultés auxquelles elle faisait face quelles que furent celles-ci, à l’exclusion de tout autre organe, sauf la Fifa ». Pour la team “Yid” donc, le courrier de la Fifa met fin au débat et relance le processus électoral. 


« Nous invitons donc la Commission électorale et le Comité Exécutif à prendre la mesure de leurs responsabilités respectives et faire en sorte qu’au plus vite nous allions à des élections transparentes qui, rappelons-le, auraient dû se tenir avant le 30 juin 2020 », indiqué Idriss Diallo. 


Concernant la date des élections, le candidat Idriss Diallo pense qu’il « est possible d’organiser ces élections dès ce mois de septembre 2020, par simple glissement des dates, en décomptant la durée de l’interruption ». Ainsi, pour lui, le 26 septembre 2020 « apparaît être une date utile »


Pour lui, cette crise pré-électorale a démontré qu’il faut changer la gouvernance de la Fif. Pour finir, Idriss Diallo a invité toutes les forces du changement à le rejoindre « pour renouveler la face de notre fédération et construire ensemble une politique sportive dynamique, qui ramènera nos clubs et nos sélections nationales au firmament de l’Afrique avant de s’attaquer au reste du monde ». 


Par ailleurs, le candidat trouve inacceptable qu’une personnalité intéressée dans le processus électoral, en tant que membre d’une liste engagée dans la compétition, en vienne à siéger quand il s’agit de décider d’interrompre le cours de l’examen des dossiers de candidatures à ladite élection. « Didier Drogba et moi, nous sommes en face d’une machine », a-t-il lâché. 


Pour lui, pour être plus conforme aux règles de l’éthique et du fairplay, tous les membres du Comité Exécutif, qui se retrouvent sur des listes de candidats, doivent remettre leur démission.

Auteur: Le Nouveau Réveil - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]