Mohamadou Sangaré: "Nomination du comité de normalisation à la Fif, ce qu'il faut comprendre..."

  • Source: : Ivoirematin-News | Le 28 décembre, 2020 à 12:12:58 | Lu 1075 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Mohamadou Sangaré, consultant sportif

Tout comme le covid 19, la Fifa a confirmé l'état  de comas du football ivoirien afin de pouvoir mieux le récupérer selon les délais épidémiologique (1 an). De quoi s'agit-il ?

            Le processus électoral au sein de la Fédération ivoirienne de football a été bloqué depuis le 12 août 2020. La raison, des divergences entre les membres de la Commission électorale notamment le président Dibi René, qui conduisait les travaux et le secrétaire Sam Etiassé qui a une compétence liée. Ce qui veut dire,  qu'il n'avait aucune voix délibérative, par conséquent, devra exécuter les charges à lui confier par le président, sous l'œil bien veillant des membres. D'après, le code électoral en son article 8, "toutes les décisions sont consignées dans un procès-verbal signé par le président et secrétaire de la commission ". C'est ce point incongru,  en  contradiction avec le statut juridique  du secrétaire dans nos textes car "à compétences-liées " qu'il utilisera pour endosser sa tunique de directeur exécutif de la Fif, afin  de bloquer le processus. Après que lui-même (Sam Etiassé) ait saisi la Fifa pour expliquer son exploit, celle-ci (Fifa) finira au  bout de deux semaines de dialogue de sourds  ,par suspendre le processus le 27 août 2020 . 

       Le lundi 28 septembre 2020, début des auditions sous l'égide de la commission virtuelle Fifa-Caf qui prendra en compte tous les principaux acteurs liés au processus, pour prendre fin le mercredi 30 septembre 2020. Plus de 3 mois après ces fameuses auditions, le bureau du conseil de la Fifa, au sortir d'un travail fouillé sortira,  les décisions suivantes concernant la Côte d’Ivoire :

        - Désignation d'un comité de normalisation à la Fédération ivoirienne de football. Et, cela en vertu de l'article 8 al.2 des statuts de la Fifa.

        - 1er Motif, " cette décision résulte du fait que les instances dirigeantes du football ivoirien ne sont pas parvenues à organiser une procédure électorale conforme aux exigences statutaires et réglementaires applicables à toutes les associations membres de la Fifa "

    Que dit en substance l'alinéa 2 de l'article 8?

"Les organes exécutifs des associations membres peuvent dans les circonstances particulières, être relevés de leurs fonctions par le conseil, en concertation avec la confédération concernée (ici , c'est la CAF) et remplacés par un comité de normalisation pour une période donnée" .

          - 2eme Motif, " après plusieurs mois d'échanges avec la Fif , cet échec a été  attribué à des lacunes intrinsèques au sein du processus et structures de gouvernance de la fédération et notamment des contradictions au sein des statuts et code électoral de la Fif qui n'ont pour le moment pas pu être résolue, et qui ont un impact significatif sur la procédure électorale déficiente menée à bien . Il a été également tenu compte du fait que le mandat de l'exécutif a déjà pris fin ".

        Que disent les autres alinéas 1 et 3 de l'article 8?

 " Le 1 : Tous les organes et officiels doivent respecter les statuts, les règlements, les décisions et le code d'éthique de la Fifa dans l'exercice de leur activité ".

" Le 3 : Toute personne ou organisation impliquée dans le football est tenue de se conformer aux statuts et aux règlements de la Fifa ainsi qu'aux principes du fair-play ".

  Dès lors, vous comprendrez à travers quelques points du code électoral que la Fifa a décelée les faiblesses des statuts et du code électoral.

Mise à part le système de parrainage qui est dans sa forme actuelle une grosse arnaque, vous avez aussi celui du choix des membres de la commission électorale et de la commission de recours qui font parties de ce qu'on peut appeler " lacunes intrinsèques ". Pourquoi, c'est le comité exécutif qui propose les membres en lieu et place de l'Assemblée générale ? Les commissions sont à ne point douter, le 2ème grand verrou, après celui des parrainages...si vous ajoutez à ceux-là  qu'aucune autre assemblée générale n'est prévu statutairement entre l'AGO qui met en place la commission électorale et l'assemblée élective vous comprendrez encore un peu plus la danse macabre qui avait cours. Nous avons assistés à des velléités  d'AGE de la part du défunt comité exécutif, qui signait ainsi clairement son intrusion dans le processus électoral. Surtout après le rapport circonstancié fait à une personne extérieure au processus par le secrétaire de service. Vivement, que la danse des initiés s'arrête pour faire place au Comité de normalisation, afin  que ce football sorte du coma dans lequel il se trouve ....


Auteur: Mohamadou Sangaré - Ivoirematin-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]