Mercredi 22 Mai, 2024 - 5:12 PM / Abidjan +33
Mercredi 22 Mai, 2024 - 5:12 PM / Abidjan +33
Afrique

Afrique du Sud : l'unique survivante d'un accident de bus quitte l'hôpital

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
survivante

La seule survivante, âgée de 8 ans, de l'accident de bus qui a fait au moins 45 morts en Afrique du Sud avant le week-end de Pâques, sortira de l'hôpital mercredi, ont annoncé les autorités sanitaires.

Atlang Siako devrait rejoindre son domicile au Botswana voisin, d'où le bus se rendait jeudi dernier à un pèlerinage annuel de Pâques qui attire des centaines de milliers d'adeptes de l'Église chrétienne de Zion.

Le bus est tombé d'un pont près du village de Mokopane, dans la province septentrionale de Limpopo, a fait une chute de plus de 50 m et a pris feu en heurtant les rochers en contrebas, tuant le chauffeur et tous les passagers à l'exception de Siako.

Les autorités sanitaires s'efforcent toujours d'identifier les restes calcinés des personnes décédées dans l'accident. Au moins huit corps ont été identifiés, ont indiqué les autorités, tandis qu'elles continuent à effectuer des tests pour identifier les autres.

Le ministre de la Santé de la province de Limpopo, Phophi Ramathuba, a déclaré aux journalistes mercredi que les médecins étaient satisfaits de l'état de Siako et qu'elle pouvait rentrer chez elle au Botswana.

"Elle est dans une position qui nous permet de la renvoyer chez elle, car l'impact psychologique de son éloignement a un impact sur sa guérison totale", a déclaré Phophi Ramathuba. "Nous voulons qu'elle guérisse complètement, mais elle va bien. Elle souffre encore beaucoup, mais nous sommes satisfaits de son état", a-t-elle ajouté.

Phophi Ramathuba a confirmé qu'au moins 35 corps avaient été retrouvés sur les lieux et que les autorités tentaient de les identifier afin qu'ils puissent être rapatriés au Botswana. Le gouvernement du Botswana a annoncé qu'il organiserait des cérémonies nationales à la mémoire des victimes dans tout le pays.

"La décision d'organiser un service commémoratif national a été prise en reconnaissance du fait que la tragédie de la perte de 45 vies en un seul incident aurait affecté non seulement les familles et les proches des victimes, mais aussi la nation tout entière", a déclaré le bureau du président du Botswana, Mokgweetsi Masisi, dans un communiqué.

"Il s'agit d'une tragédie nationale", ajoute le communiqué.

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR