Mardi 18 Juin, 2024 - 1:53 AM / Abidjan +33
Mardi 18 Juin, 2024 - 1:53 AM / Abidjan +33
Afrique

Indignation au Nigeria après l’assassinat d’une étudiante dans une église

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Indignation au Nigeria après l’assassinat d’une étudiante dans une église
Le meurtre d’une étudiante de 22 ans, Uwavera Omozuwa, dans une église, suscite l’indignation au Nigeria. 

 Le hashtag #JusticeForUwa est au cœur de l’actualité et est tendance au Nigeria où la famille de l’étudiante demande de l’aide pour retrouver ses meurtriers. Uwavera étudiait dans une église « tranquille » près de sa maison à Benin City quand elle a été tuée, a déclaré sa sœur, Judith, au service Pidgin de la BBC.


 L’étudiante, qui voulait devenir infirmière, est morte à l’hôpital samedi, trois jours après l’attaque. Judith Omozuwa a déclaré que sa sœur avait également été violée. Sa famille a dit avoir reçu un appel d’une femme de l’église chrétienne rédemptrice de Dieu mercredi soir.



 Uwavera a été emmenée à l’hôpital après qu’un agent de sécurité l’ait trouvée, la jupe déchirée et la chemise couverte de sang, a déclaré Judith Omozuwa. Cependant, un porte-parole de la police du sud de l’État d’Edo, dont la capitale est Benin City, a déclaré à BBC Pidgin qu’ils traitaient l’incident comme un meurtre, et non comme un viol.


 L’étudiant est mort suite à une bagarre à l’église, a ajouté le porte-parole, sans donner plus de détails. Uwavera venait juste d’être admise à l’université du Bénin pour étudier la microbiologie lorsqu’elle a été tuée. Elle allait souvent s’asseoir et « lire » à l’église près de sa maison car c’était calme, a ajouté sa sœur. 


 Des rapports non confirmés dans les médias locaux ont indiqué qu’un groupe d’hommes était entré dans l’église, violant Uwavera et la frappant avec un extincteur. Mardi, de nombreux Nigérians étaient en colère après qu’un policier a abattu une jeune fille de 16 ans, Tina Ezekwe, dans la capitale commerciale, Lagos. L’officier a été arrêté, a déclaré la police. 


 Sur Twitter, de nombreux Nigérians ont exprimé leur inquiétude face à l’incapacité du gouvernement à lutter contre la violence sexiste, et se sont demandé si les parents élevaient correctement leurs garçons.
Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR