Dimanche 14 Juillet, 2024 - 10:18 PM / Abidjan +33
Dimanche 14 Juillet, 2024 - 10:18 PM / Abidjan +33
Afrique

Pédophilie - Viol présumé : S. A. Wagne, l’ancien immigré se soulageait sur une fillette de 11 ans

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
viol
Il fallait la vigilance de Diarra dite Bernadette, pour se rendre compte des cachotteries de S. A. Wagne. Ce dernier, après avoir passé plus de 21 ans entre l'Italie et la Belgique, est rentré en 2007 au pays, les mains vides.

 Âgé de moins de 35 ans, le sieur qui est un ami proche des oncles de la victime, cette fillette de 11 ans. S.A Wagne est coutumier de se saouler et est réputé être proche de la gent féminine. Lorsqu'il était dans cet état d'ébriété, il rencontre la victime et l'entraîne dans l'immeuble d'en face avant d'abuser d'elle. Selon le quotidien Source A qui donne l’information, Diarra dite Bernadette depuis son balcon, aperçoit le sieur en train de chuchoter à l'oreille de la petite avant de l'embarquer dans un bâtiment. En pas pourchassés, elle descend les escaliers avant de croiser le sieur Wagne qui rebrousse chemin. Celui­ ci s'est fondu en excuse en la suppliant de garder le silence. Mais c'était sans compter sur Diarra qui, dans la même soirée, a avisé la tutrice de la petite âgée seulement de 11 ans. Celle­-ci interrogeant sa nièce est tombée des nues. La gamine a ainsi raconté à sa tante avoir été violée à quatre reprises. Une fois sur la terrasse, puis sur les escaliers ainsi de suite, ainsi de suite. S. A Wagne est désigné être l'auteur. Le certificat médical corrobore les propos de la mineure qui a subi un « acte de pénétration sexuelle ayant entraîné une déchirure de l'hymen ». 
 
Entendu sous procès­ verbal, Bernadette qui dit n'avoir jamais été au courant d'un viol mais souligne avoir aperçu l'accusé voulant entraîner la gamine dans un bâtiment. Au regard des faits, S. A. Wagne est placé sous mandat de dépôt. 
Il est renvoyé à la chambre criminelle sous les accusations de viol, de pédophilie et de détournement de mineure. 
Attrait à la barre ce mardi 4 juin 2024, il conteste tous les chefs d'accusation. Cependant, la victime revient à la charge et raconte : « Mes parents partaient souvent au travail pour rentrer la nuit. Il venait se saouler avec mes deux oncles. Après cela, il m'appelle et je le suivais. C'était en 2020. On allait souvent dans un immeuble R+2 en réfection. Il a une fois abusé de moi à la terrasse, sur les escaliers, entre autres ». L'accusé , pour part, avoue en ces termes : « à cette époque, je me saoulais mais je ne fumais pas de chanvre indien. Elle et moi ne nous sommes jamais bien entendus. Je suis quasi impuissant, car il me faut du temps pour être en érection », a confié l’accusé. L’affaire est mise en délibéré au 20 juin prochain. 
Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR