Dimanche 14 Juillet, 2024 - 7:05 AM / Abidjan +33
Dimanche 14 Juillet, 2024 - 7:05 AM / Abidjan +33
Afrique

SENEGAL/ Pour se débarrasser du fœtus, elle prend des pilules abortives commandée sur internet.

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
pillule
Âgée de 23 ans, B. Sy a été condamnée hier, devant la barre du tribunal de grande instance de Dakar, pour avortement clandestin.

Après avoir entretenu une relation sexuelle avec son amant sans se protéger, elle a contracté une grossesse. Mais elle n’a su qu’elle était enceinte que 4 mois après. Ainsi, la jeune fille décide de se débarrasser du fœtus. Pour ce faire, elle prend des pilules abortives qu’elle commande sur internet.

Mais les médicaments n’ont pas provoqué l’avortement. B. Sy est allée à la polyclinique Lac Rose le 30 octobre 2023. Après examen, le médecin a constaté une grossesse de 25 semaines et 4 jours. De retour chez elle, la jeune fille a continué à prendre les médicaments qu’elle avait achetés pour interrompre la grossesse. C’est ainsi qu’elle est retournée à la polyclinique Lac Rose le 28 novembre 2023 suite à des douleurs abdominales et des saignements. Mais avant l’échographie, le médecin a constaté la sortie d’une main de la vulve de la patiente;

C’est ainsi que la brigade spéciale de gendarmerie de Niague a été informée d’un avortement clandestin. Les pandores ont fait une descente dans la chambre de la mise en cause où ils ont saisi 6 boîtes de médicaments abortifs épuisées. Alors B. Sy est interpellée le 29 novembre dernier après son hospitalisation.

Après un interrogatoire serré, la mise en cause a avoué son acte. Suite à ses aveux, elle a été déférée et placée sous mandat de dépôt. B. Sy a fait face hier au juge du tribunal des flagrants délits de Dakar pour avortement clandestin. Elle a réitéré ses déclarations faites à l’enquête préliminaire en reconnaissant les faits.

«J’ai pris des médicaments pour avorter. J’avais honte de révéler la grossesse à ma mère », a-t-elle expliqué. Le parquet a requis deux ans dont trois mois ferme. L’avocat de la défense, Me Iba Mar Diop, a plaidé la clémence. Finalement, la prévenue a été déclarée coupable et condamnée à six mois dont deux mois ferme. En plus de la peine, elle devra payer une amende de 100 mille francs.
Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR