Mercredi 22 Mai, 2024 - 5:02 PM / Abidjan +33
Mercredi 22 Mai, 2024 - 5:02 PM / Abidjan +33
Economie

D'importantes coupures internet dans plusieurs pays africains à cause de câbles défectueux

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
D'importantes coupures internet dans plusieurs pays africains à cause de câbles défectueux
D'importantes coupures internet ont affecté ce jeudi 14 mars plusieurs pays africains à cause de câbles sous-marins défectueux. Certains pays sont davantage touchés, c’est le cas de la Côte d'Ivoire où les perturbations sont encore très fortes.
 
Selon Netblocks, l’organisation de surveillance d’Internet dans le monde, c’est la Côte d'Ivoire qui est la plus durement affectée par ces coupures, même si la situation tend à s’améliorer. Les deux plus grands opérateurs, Orange et MTN, ont été les plus touchés, ce qui explique l'importance des coupures dans tout le pays. Le troisième opérateur, Moov, était le seul à fonctionner normalement.

Dans un communiqué, l’opérateur sud-africain MTN assure que « des opérations » sont en cours pour « rediriger le trafic par des voies alternatives du réseau ».

Chez Orange, on se dit « pleinement mobilisés pour trouver des solutions de reroutage du trafic et connecter les pays isolés par d’autres voies ». L’opérateur français fait également savoir que « plusieurs liens terrestres ont déjà été renforcés afin de permettre une amélioration de la situation ».

Plusieurs pays de la région touchés par la panne

D’autres pays ont également durement été impactés par ces coupures d’Internet : Liberia, Burkina Faso, Guinée, Ghana.

Au Togo, la situation est meilleure, comme le souligne Emmanuel Elolo Agbenonwossi, président de la branche togolaise d’Internet Society : « Le Togo n’a pas été plus impacté que la plupart des pays. On a observé plus de perturbations dans des pays comme la Gambie, la Côte d’Ivoire, le Bénin ou encore le Liberia, où leur impact était très fort. Et il faut savoir que le Togo est aussi connecté sur plusieurs câbles et pas forcément le même câble que les autres pays. »

Des ruptures sur de multiples câbles sous-marins

Pour ce qui concerne l’origine de ces perturbations, plusieurs câbles sous-marins ont été endommagés le long de la côte ouest de l’Afrique. Quatre des cinq câbles qui arrivent en Côte d’Ivoire ont été touchés, selon une source officielle ivoirienne. Et pas seulement : les câbles principaux, mais aussi les « back-ups », ceux qui sont censés dépanner en cas de problème. « La situation est inédite », commente notre source.

« Nous n’avons pas encore vraiment d’explication claire sur ce qui est arrivé, mais la plupart des opérateurs de ces câbles ont confirmé ces perturbations sans toutefois donner la cause réelle », expliquait un peu plus tôt Emmanuel Elolo Agbenonwossi.

Pour le moment, aucune réaction officielle de la part des autorités des pays les plus concernés par ces coupures n'a été faite.

La question est maintenant de savoir comment ces câbles sous-marins ont pu être endommagés. L’hypothèse privilégiée à ce stade est celle d’un glissement de terrain sous-marin, possiblement lié à des mouvements sismiques. Glissement qui aurait eu lieu à proximité du passage des quatre câbles. Conséquence, leur réparation pourrait prendre plusieurs jours.

"La panne d'internet, un coup dur pour l'économie"

La coupure massive due à une rupture de câbles sous-marins, selon plusieurs sources officielles, aura des conséquences économiques, encore à estimer, nombreuses. Plusieurs pays sont notamment touchés en Côte d’Ivoire, au Bénin, ou encore au Ghana.



Depuis jeudi 14 mars au matin, le Ghana, comme d’autres pays, n’a plus de données mobiles ni de wifi. « Je regarde mon téléphone toutes les minutes, pour voir si internet a été rétabli », se lamente Dewson.

S’il désespère de ne pas pouvoir recevoir de messages sur ses réseaux, cet employé de compagnie électrique a surtout été éprouvé par les complications à son travail. « On n’a pu extraire aucune facture, ni rentrer aucune de nos ventes de la journée dans notre système. On a dû dire à tous nos clients de revenir demain », raconte-t-il

Aucun bilan économique de cette journée de coupure n’a encore été établi par les autorités. Mais au Ghana, les conséquences seront multiples et potentiellement lourdes, selon John Gatsi, économiste à l’université de Cape Coast. « La façon dont nos entreprises, notre gouvernement utilisent internet fait que cette panne de câble sous-marin est en réalité une panne dans tous les processus économiques du pays. Cela implique des pertes directes de revenus dues à l’impact de cette coupure sur les activités des entreprises », explique-t-il.

En soirée, internet n’était pas entièrement rétabli dans le pays. La Chambre des télécommunications du Ghana indiquait quant à elle que des enquêtes approfondies étaient menées et qu’elle travaillait pour rétablir le réseau au plus vite.

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR