Jeudi 30 Mai, 2024 - 3:52 AM / Abidjan +33
Jeudi 30 Mai, 2024 - 3:52 AM / Abidjan +33
International

États-Unis : pourquoi ces nouvelles méthodes pour exécuter les condamnés à mort?

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
condamne
Le 25 janvier dernier, Kenneth Eugene Smith a été exécuté par inhalation d'azote, succombant après une agonie controversée de 22 minutes. Au-delà de l'horreur de cette mise à mort, une question émerge : pourquoi les États-Unis utilisent-ils de nouvelles méthodes d'exécution de la peine de mort ?

La méthode d'exécution la plus répandue aux États-Unis demeure l'injection létale, considérée comme une option plus "humaine" que la chaise électrique, encore utilisée fréquemment dans les années 1980. Lors d'une injection létale, un cocktail de médicaments est administré au condamné, provoquant une perte de conscience, une paralysie musculaire et, au final, un arrêt cardiaque.

Cependant, cette méthode présente plusieurs défauts. D'une part, elle échoue parfois en raison du manque de préparation du personnel pénitentiaire, qui n'est pas formé pour trouver une veine pour l'injection. D'autre part, les groupes pharmaceutiques européens refusent souvent de fournir les médicaments nécessaires, car ils sont opposés à la peine de mort. Ce qui oblige les États-Unis à rechercher de nouvelles méthodes d'exécution.

C'est ainsi que les autorités américaines ont eu recours à une combinaison de gaz et d'azote, suite à l'échec de l'injection létale lors d'une première tentative d'exécution de Kenneth Eugene Smith. Bien que les partisans de cette méthode aient assuré que le condamné ne ressentirait rien pendant son asphyxie, les opposants aux exécutions par inhalation d'azote ne sont pas de cet avis.

Le cas de Kenneth Eugene Smith, qui a attendu la mort pendant 22 minutes, renforce les arguments des opposants à cette méthode.Aucune étude scientifique sérieuse ne permet en effet de savoir ce qu'un être humain ressent lors d'une exécution à l'azote. Même les vétérinaires refusent d'utiliser cette méthode pour euthanasier les animaux. Ce qui conduit les opposants à critiquer cette méthode, où l'homme deviendrait de facto un sujet d'expérimentation.

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR