Samedi 15 Juin, 2024 - 2:15 PM / Abidjan +33
Samedi 15 Juin, 2024 - 2:15 PM / Abidjan +33
News

Au Mali, des divisions internes affectent le M5-RFP

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Au Mali, des divisions internes affectent le M5-RFP
Ce mouvement avait été à l’origine des manifestations qui ont précipité la chute de l’ancien président feu Ibrahima Boubacar Keïta. 

Le Mouvement du 5 juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5 RFP) a pris une décision radicale en révoquant le mandat de président du comité stratégique initialement confié au premier ministre Choguel Kokalla Maïga.

Cette annonce a été faite à travers une déclaration officielle du mouvement, mardi 5 mars 2024, après une réunion extraordinaire de son bureau exécutif.

Choguel K. Maïga a un délai de 72 heures pour se prononcer et ramener la cohésion au sein du mouvement, selon les auteurs de la déclaration. Cependant, ce délai a expiré mardi 5 mars sans que des actions concrètes aient été prises pour rétablir l’unité au sein du M5-RFP.

De plus, les porte-parole attitrés de Choguel K. Maïga ont été accusés d’avoir tenu des propos malveillants à l’encontre des membres du M5 RFP, ce qui a contribué à la décision de révoquer le mandat du premier ministre de la transition en tant que président du comité stratégique.

Cette décision marque un tournant dans les relations au sein du M5 RFP et suscite de nombreuses interrogations quant à l’avenir du mouvement.

Ce mouvement avait été à l’origine des manifestations qui ont précipité la chute en août 2020, de l’ancien président feu Ibrahim Boubacar Keïta dit IBK. Depuis un certain temps, une querelle de leadership secoue ce bloc au sein duquel une importante frange dirigée par d’anciens ministres à l’image de l’Imam Oumarou Diarra, Me Mountaga Tall ainsi que l’ancien président du Conseil Economique et Social (CES), Jeamille Bittar, sont en rébellion contre le premier ministre Choguel Maïga. Qui a accusé certains militaires sans les nommer d’« être à l’origine de cette fronde » à l’intérieur de son mouvement.

Le mouvement avait déjà été fragilisé par le départ de plusieurs de ses cadres à l’instar des anciens ministres Mohamed Aly Bathily, Konimba Sidibé, Modibo Sidibé, Kadiatou Sow Sy, Cheick Oumar Sissoko… Ces derniers ont créé depuis août 2022, une nouvelle entité dénommée « M5-RFP Mali Kura ». Eux aussi avaient fustigé le comportement du premier ministre avant de se retourner contre la junte au pouvoir.
Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR