Samedi 15 Juin, 2024 - 1:04 PM / Abidjan +33
Samedi 15 Juin, 2024 - 1:04 PM / Abidjan +33
News

Bacongo fait des précisions : « les sites à risque ne sont pas à déguerpir ni à démolir »

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Bacongo fait des précisions : « les sites à risque ne sont pas à déguerpir ni à démolir »
Le ministre-gouverneur du District autonome d’Abidjan, Cissé Ibrahim Bacongo, a rencontré mercredi 28 février 2024, à l'hôtel du district, les maires des communes d’Abidjan afin de s’accorder sur l’opération de déguerpissement des sites à risque, initiée par ses services.

Au sortir de cette rencontre, le ministre-gouverneur a tenu à faire des précisions insistant sur le caractère ciblé des actions à entreprendre, pour résoudre des problèmes spécifiques tels que les risques d'inondation, d'effondrement ou d'éboulement de terrain.

« Les sites à risques ne sont pas des sites à déguerpir, ne sont pas des sites à démolir. Il s’agit de sites sur lesquels se trouve un risque d’inondation, un risque d’effondrement d'immeuble, un risque d’éboulement, un risque qui pourrait conduire à mort d’homme », a clarifié l’ancien maire de Koumassi, précisant qu’il s’agit de « problème précis à régler sur ces sites ».

Mais comme on ne peut pas donner les noms des sites sans faire référence au quartier ou à la commune, c’est pour cette raison qu’on fait référence au quartier ou à la commune, a-t-il rassuré en vue de faire tomber la psychose qui s’est emparée de la population.

Poursuivant, il a fait savoir que sur les 176 sites préalablement identifiés, il y plusieurs qui ne sont plus des sites à risque, notamment Anono qui a vu son problème régler.

Quant au déguerpissement qui a eu lieu à Boribana, dans la commune d'Attécoubé, il constitue, selon M. Bacongo, « l’exception qui confirme la règle ». Laquelle règle veut que quand il y a un problème dans un endroit, dans un quartier, on doit s’attaquer au problème susceptible d’avoir des conséquences nuisibles sur les populations.

La publication d’une liste de 176 sites à risque a suscité des émotions chez les populations qui ont tout de suite pensé à la démolition de leur quartier.

Mais avant, il dit avoir exposé aux maires, ses missions à savoir la lutte contre le désordre urbain et l’insalubrité et l’assainissement du district. Sur ces points, les maires et le gouverneur ont eu une convergence de vue, a-t-il fait savoir.

Quant aux prochaines actions, elles seront menées de concert avec les maires dans le cadre d’une plateforme de concertation afin de coordonner les actions en faveur des populations.

Toujours dans le cadre de cette opération, une rencontre est prévue mardi 12 mars 2024 à Treichville entre lui et les maires d’Abidjan.
Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR