Lundi 20 Mai, 2024 - 12:42 AM / Abidjan +33
Lundi 20 Mai, 2024 - 12:42 AM / Abidjan +33
News

La candidature risquée de Gbagbo à l’élection présidentielle ivoirienne

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
La candidature risquée de Gbagbo à l’élection présidentielle ivoirienne
 Devant le Comité central de son parti qui lui en a fait la demande, Laurent Gbagbo (79 ans) , ancien Chef d’Etat (2000-2011) a accepté, le samedi 9 mars 2024, d’être le candidat du Parti des Peuples Africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI, qu’il préside) à la présidentielle du dernier trimestre de l’année 2025.

Depuis son retour de La Haye où il a passé dix années de détention devant la Cour Pénale internationale (CPI) avant d’être acquitté des charges de ‘’crimes contre l’humanité’’ liées à la crise post-électorale de 2010-2011, ses partisans nourrissaient le désir de le voir repartir à la conquête du fauteuil présidentiel, pour, selon eux, jouer ‘’le match retour’’. Ils sont servis. Leurs vœux sont exhaussés. Mais à quel prix ?

A l’évidence, en répondant, favorablement, à la sollicitation du Comité central, Laurent Gbagbo mesure-t-il les risques qu’il court ? Condamné en 2018 à 20 ans par la justice ivoirienne pour des faits de ‘’casses de la BCEAO’’, puis gracié par le président Alassane Ouattara en 2022 et non amnistié, l’ancien président ivoirien reste radié des listes électorales en Côte d’Ivoire.  


Et le Comité central a engagé, à juste raison, ‘’la Direction du Parti à entreprendre, dès à présent, les actions appropriées afin que le PPA-CI obtienne la réinscription du nom du Président Laurent Gbagbo sur la liste électorale’’, lit-on dans le communiqué qui a sanctionné la rencontre du 9 mars. Cette bataille risque d’être ardue.

Ses partisans ont beau attester que cette condamnation qui prive Laurent Gbagbo de ses droits est ‘’politique’’, il n’en demeure pas moins qu’elle barre, pour l’heure, le chemin du palais présidentiel,  à leur leader. 

Le président Alassane Ouattara peut-il réhabiliter, comme le souhaitent les militants du PPA-CI, Laurent Gbagbo son éventuel principal challenger ? Dans une Côte d’Ivoire pleine d’incertitudes politiques, on ne peut rien présager.



En interne, la candidature annoncée de Laurent Gbagbo est, également, une entorse aux textes du PPA-CI. Est-il du ressort du Comité central de désigner le candidat du parti ? Selon les statuts, il revient à la ‘’convention ou à un Congrès extraordinaire’’ d’élire le candidat à la candidature à la présidentielle. 

En tout état de cause, Laurent Gbagbo est le premier candidat déclaré au scrutin présidentiel de 2925. Ce qui laisse transparaître que le renouvellement de la classe politique ivoirienne est un vœu pieux. 


Certes, le président sortant, Alassane Ouattara (82 ans) n’a pas encore officialisé sa candidature pour un quatrième mandat. Candidat ‘’naturel’’ du RHDP, selon ses partisans, il est peu probable qu’il ne soit pas dans le starting-block.
Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR