Jeudi 18 Juillet, 2024 - 5:51 AM / Abidjan +33
Jeudi 18 Juillet, 2024 - 5:51 AM / Abidjan +33
Politique

Soul to Soul, un proche de Guillaume Soro, entendu par un juge à Abidjan

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Soul to Soul, un proche de Guillaume Soro, entendu par un juge à Abidjan
Souleymane Koné Kamaraté dit Soul to Soul, ex-chef du protocole de Guillaume Soro, était devant le juge d’instruction, ce mardi 28 mai 2024, au Tribunal de première instance d’Abidjan-Plateau.

Selon des sources proches du dossier, Soul to Soul a été entendu par le juge dans l’affaire d’achat, par Guillaume Soro, d’une résidence à Marcory Résidentiel, un quartier huppé au Sud d’Abidjan, en 2007, pour 1,5 milliard de F Cfa, alors qu’il était Premier ministre.

A la suite de rapports difficiles avec le pouvoir, en 2019, alors qu’il était président de l’Assemblée nationale, Soro finira par démissionner. La résidence où il habitait, à Marcory résidentiel, va être aussitôt perquisitionnée dans le cadre d’une enquête judiciaire.

Sous l’ère Laurent Gbagbo, l’Etat de Côte d’Ivoire a acquis une villa comme résidence de fonction pour Guillaume Soro, après sa nomination au poste de Premier ministre. Une enquête judiciaire a révélé, en 2020, que le patrimoine a été transféré au nom de Guillaume Soro.

Il est reproché à Guillaume Soro d’avoir acquis cette résidence via une société civile immobilière, la « SCI Ebure », appartenant à l’un de ses proches, avec « des fonds du trésor public ivoirien ». Le Parquet engage des poursuites à son encontre.

Après un procès, Guillaume Soro a été déclaré coupable de recel de deniers publics détournés et de blanchiment de capitaux. Il est condamné en avril 2020 à 20 ans de prison ferme, à 4,5 milliards de F CFA d’amende, et à la privation de ses droits civiques durant cinq ans.

Son ex-chef du protocole et bras droit, Soul to Soul, est entendu par la justice ivoirienne aux fins d’avoir davantage d’informations sur cette affaire pour donner éventuellement une suite après l’appel fait par les avocats de l’ancien Premier ministre.

Gracié fin février 2024 par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, après plus de quatre ans de détention pour atteinte à la sureté de l’Etat, Souleymane Kamaraté est encore devant le tribunal, une nouvelle qui a suscité l’émoi chez les pro-Soro.
Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR