Mardi 18 Juin, 2024 - 12:26 AM / Abidjan +33
Mardi 18 Juin, 2024 - 12:26 AM / Abidjan +33
Sport

Quart de finale RDC – Guinée aujourd’hui : Ce que Sébastien Desabré et Kaba Diawara ont dit hier

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Can

Sébastien Desabré , le sélectionneur national de la RDC et celui de la Guinée, Kaba Diawara, se sont exprimés devant la presse hier jeudi , à la veille du quart de finale de la Can 2023 qui opposera leurs deux formations le vendredi 2 février 2024 au stade Olympique d’Ebimpé.

Les Léopard de la République démocratique du Congo (RDC) et le Sily national de Guinée seront aux prises, le vendredi 2 janvier 2023 au stade Alassane Ouattara d’Ebimpé à Anyama, pour la deuxième rencontre des quarts de finale de la Can 2023. En prélude à cette rencontre aux portes des demi-finales, Sébastien Desabré et Kaba Diawara, respectivement sélectionneur de la RDC et de la Guinée ont dit en conférence de presse, comment ils comptent s’y prendre pour l’emporter.
« Demain, on peut s’attendre à ce que nous jouions crânement notre chance. Nous aurons la même optique que lors de nos précédentes sorties, depuis le début du tournoi. C’est-à-dire, essayer d’être performant dans le match. Nous voulons livrer un bon match de football, en respectant nos principes. On peut s’attendre à un match ouvert, parce que nous aurons deux équipes qui essayeront de jouer », a dit le sélectionneur de la RDC.

Sébastien Desabré , sélectionneur de la RDC : « Nous ne sommes pas favoris face à la Guinée » 

Dans cette confrontation, le technicien français de la RDC refuse qu’on attribue à son équipe, un statut de favori. Lui dont la formation se retrouve en quarts de finale, sans avoir enregistré la moindre victoire dans la Can. « La Guinée est une belle équipe qui joue bien au ballon. Notre objectif est de progresser de matchs en matchs, progresser dans nos points forts, et réduire nos points faibles. C’est vrai que nous ne comptons, pour l’heure, aucune victoire. Mais à y voir bien, nous avons deux victoires. D’abord, en atteignant le second tour en étant deuxième de notre groupe. La seconde est de pouvoir sortir un Top 5 comme l’Égypte. L’essentiel est de passer les étapes. C’est différent d’un championnat à long terme. Certains parlent d’une Can des surprises. Je dirai plutôt une Can du travail. Sur les équipes en ¼ de finale, elles sont toutes belles. Ça travaille dans tous les pays. C’est une bonne chose, parce que cela va attirer le football africain vers le haut. Nous ne sommes pas favoris face à la Guinée. C’est un match qui va rester ouvert avec une Guinée qui a des joueurs qui évoluent dans de bons clubs. J’ai trouvé cette équipe de Guinée très complète. Nous aurons un plan à nous. Nous allons travailler avec nos points forts. Nous faisons preuve d’humilité. Nous savons que nous pouvons passer ce quart de finale », a par ailleurs assuré Sébastien Desabré . Lors de la conférence, il avait à ses côtés, Gédéon Kalulu, défenseur de l’équipe de la RDC. Il a évoqué l’état d’esprit qui règne dans l’équipe, à l’approche de la rencontre. « Ce quart de finale suscite beaucoup d’excitations chez nous les joueurs, à l’idée de jouer ce genre de match. C’est une nouvelle épreuve. Nous sommes pressés de débuter ce match et voir de quoi on est capable face à cette Guinée», a-t-il dit

Kaba Diawara, sélectionneur de la Guinée : « Nous ferons tout pour que la RDC rentre à la maison »

Kaba Diawara, le sélectionneur national de la Guinée a lui aussi dit la détermination de son équipe et lui de poursuivre l’aventure en terre ivoirienne en se rapprochant, au terme de la rencontre, un peu plus du trophée. Et que cela passera par une élimination de la RDC, qui devra, selon lui, rentrer à la maison. « (…) C’est clair que demain, soit nous ou la RDC, un rentrera à la maison. C’est la logique de cette compétition à ce stade-là. Mais nous ferons le nécessaire pour que ce soit eux les Congolais qui rentrent à la maison. Nous allons essayer de les renvoyer demain (vendredi 2 février 2024. NDLR) », a-t-il fait savoir. Poursuivant il a dit : « Le groupe du Silly national vit bien. Nous nous sommes remis de l’émotion de la qualification pour les quarts de finale. Nous avons eu deux jours pour réfléchir à ce que nous allons faire demain (vendredi 2 février 2024. Ndlr). (…) Pour le match de demain, nous n’avons rien à cacher. Nous y allons à fond. Nous jouerons crânement notre chance de qualification. À partir de maintenant, tous les matchs sont des finales. Alors, peu importe qui nous aurons devant nous, nous devons gagner au bout des 90 minutes ou tout au plus 120 minutes. Si nous perdons, c’est le retour à la maison. Et là n’est pas notre souhait actuellement. Nous nous préparons en conséquence. Et même s’il faut aller aux tirs aux buts , on y ira. Vraiment, nous sommes prêts à tout pour aller encore plus loin. Nous faisons maintenant partie du top 8 africain. Mais il y a de la place pour aller encore plus loin. Mes joueurs sont des compétiteurs. Ils savent ce qui nous attend demain. Nous jouons avec la RDC. Il faut gagner pour avancer. Nous n’allons pas jouer les fanfarons. Ce n’est pas notre style. Nous restons humbles, la tête bien en place. Mais nous serons prêts demain, croyez-moi », a-t-il lancé..

« Il va falloir que nous soyons plus efficaces devant les buts »

Le sélectionneur de la Guinée s’est quelque peu inquiété de quelques lacunes de ses joueurs, devant les buts adverses. Il s’est, de ce fait, réjoui du retour en forme de son attaquant vedette Serhou Guirassy,. «Guirassy était arrivé en forme au stage pour la Can, à Dubaï. Mais il est arrivé à la Can blessé. Là, ça va de mieux en mieux. Il a eu une heure face au Sénégal (en match de poule. Ndlr) et 30 minutes face à la Guinée Équatoriale (en 8e de finale. NDLR). N’oublions pas que nous avons la chance d’avoir trois bons attaquants dont Mohamed Bayo qui a flambé. Donc, Guirassy rentre dans la concurrence. Il a démontré qu’il était un bon joueur. Mais moi, je reste dans la logique de compétition et de groupe. Mais il est à 100% maintenant. (…) Les matchs deviennent encore plus intenses. Il va falloir que nous soyons encore plus efficaces. On ne doit plus attendre d’avoir 3 à 4 occasions et mettre un but. Nous aurons encore cette chance pendant le quart de finale d’avoir des occasions. Nous devons être encore plus tueur devant les buts. Défensivement, il faut aussi faire le travail. Mais nous savons que ce sera plus difficile », a-t-il reconnu.

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR