Afrique

La Covid-19 pourrait provoquer jusqu’à 150.000 décès supplémentaires en trois ans (Onusida)

  • Source: : Web-News | Le 27 novembre, 2020 à 14:11:55 | Lu 370 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

La Covid-19 pourrait provoquer jusqu’à 150.000 décès supplémentaires en trois ans (Onusida)

L’Agence onusienne spécialisée dans la lutte contre la pandémie du VIH/ Sida (ONUSIDA) a prévenu, jeudi 26 novembre 2020, que le nouveau coronavirus pourrait provoquer jusqu’à plus de 150.000 décès supplémentaires en trois ans, rapporte le site d’information des Nations Unies (Onu.info) « Les avancées de ces dernières années sont menacées. Pour remettre la réponse mondiale sur les rails, il faudra donner la priorité aux personnes et s’attaquer aux inégalités sur lesquelles les épidémies se développent », a indiqué la Directrice exécutive de l’Onusida, Winnie Byanyima, lors d’un point presse virtuel depuis Genève. 

Dans un rapport rendu public jeudi 26 novembre, à Genève, l’Agence onusienne estime que la lutte mondiale contre le sida était mal engagée avant que la pandémie de Covid-19 ne frappe, mais la propagation rapide du coronavirus a créé des revers supplémentaires. 

 Même si certains pays ont réussi à limiter les effets de la pandémie, moins de personnes ont été détectées et moins de soins ont été donnés. 

La modélisation de l’impact à long terme de la pandémie sur la lutte contre le VIH montre qu’il pourrait y avoir entre 123.000 et 293.000 nouvelles infections supplémentaires par le VIH entre 2020 et 2022. Et le nouveau coronavirus pourrait être responsable cette année et les deux années suivantes de 69.000 à 148.000 décès supplémentaires liés au sida, a-t-elle précisé. 

 Winnie Byanyima exhorte les pays à tirer les leçons du sous-investissement dans la santé et à intensifier l’action mondiale pour mettre fin au sida et aux autres pandémies tout en proposant un nouveau dispositif qui, s’il est atteint, rendrait possible l’Objectif de développement durable de réduire de 90% les infections et les décès du VIH d’ici 2030. 

 concernant ce nouveau dispositif, il s’agit de faire en sorte que 95% des personnes sachent qu’elles sont malades et que 95% de celles-ci soient prises en charge. Et 95% d’entre elles doivent ensuite être débarrassées du virus, a-t-elle fait savoir.

Auteur: Aip - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]