Dimanche 21 Avril, 2024 - 1:27 AM / Abidjan +33
Dimanche 21 Avril, 2024 - 1:27 AM / Abidjan +33
Afrique

RDC : trois fosses communes découvertes en Ituri avec au moins 50 victimes

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
RDC : trois fosses communes découvertes en Ituri avec au moins 50 victimes
C'est loin d'être une première dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC). Plusieurs fosses communes ont été découvertes en Ituri par les casques bleus de la Monusco, a annoncé un porte-parole de l’ONU mercredi 18 janvier. 

Au moins 50 personnes ont été tuées dans des attaques qui ont eu lieu le week-end dernier, indique une source proche de la Monusco. En tout, trois fosses communes ont été découvertes : deux dans le village de Nyamamba et une autre dans le village de Mbogi, à environ 30 kilomètres à l’est de Bunia, la capitale provinciale.

Après les attaques, l’alerte a été donnée par des témoins qui en ont informé la mission onusienne. Des patrouilles ont été déployées sur place, indique Ndeye Khady Lo, la porte-parole par intérim de la Monusco jointe par RFI. Et sur ces trois fosses communes, les Forces de la mission de paix de l’ONU ont pu identifier de leurs yeux les victimes : douze femmes et six enfants, les autres étant des hommes.

Ces tueries sont attribuées aux miliciens de la Codeco, un groupe armé issu de la communauté agricole Lendu, active dans cette zone, et qui mène des attaques régulières contre les éleveurs Hema. Selon Farhan Haq, porte-parole adjoint du secrétaire général de l'ONU, la milice de plusieurs milliers d'hommes dit protéger la tribu Lendu face à la tribu Hema et à l'armée nationale.

????Des fosses communes contenant les corps de 42 civils, dont 12 femmes et six enfants, ont été découvertes dans le village de #Nyamamba, et une autre fosse contenant les corps de sept hommes dans le village de Mbogi, à environ 30 km à l'est de Bunia, dans la province de l’#Ituri.

— MONUSCO (@MONUSCO) January 19, 2023
Au moins 195 civils tués depuis début décembre
Depuis le 1er décembre dernier, au moins 195 civils ont été tués dans des assauts qui sont attribués à la Codeco, ainsi qu’au groupe Zaïre.

Les deux villages se trouvent en Ituri, province frontalière de l'Ouganda où des attaques contre des civils par des milices communautaires se produisent de manière répétée, notamment la semaine dernière où des dizaines de civils ont été tués lors d'attaques de divers groupes armés.

La Monusco a indiqué « apporter son soutien au système judiciaire congolais pour » soutenir l’enquête judiciaire ouverte par les autorités congolaises, et « appelle à ce que les responsables (des attaques) soient traduits en justice ».
Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR