Samedi 24 Février, 2024 - 8:57 AM / Abidjan +33
Samedi 24 Février, 2024 - 8:57 AM / Abidjan +33
Economie

BCEAO: le FMI présente un rapport sur “les Perspectives de l'économie mondiale“

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
BCEAO: le FMI présente un rapport sur “les Perspectives de l'économie mondiale“

Le Centre Ouest Africain de Formation et d'Études Bancaires (COFEB), Centre de formation et de recherche de la Banque Centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) a abrité, mardi 18 octobre 2023, une conférence de présentation de l'édition d'octobre 2023 du Rapport du FMI sur “les Perspectives de l'Économie Mondiale“.


L'évènement, organisé en partenariat avec le Fonds Monétaire International (FMI), a eu lieu au siège de la BCEAO à Dakar. En présence des autorités de la Banque Centrale des États de l'Afrique de l'Ouest sous la direction de Franck Bassambié Bationo, Conseiller spécial du Gouverneur de la BCEAO, la délégation du Fonds monétaire international (FMi) a livré son exposé sur “les Perspectives de l'Économie Mondiale“.


Présenté respectivement par les Sieurs Jean-Marc Natal, Chef de Division Adjoint au FMI et Martin Stuermer, Économiste, le rapport fait le point sur les perspectives économique mondiale après trois années marquées par la crise de la Covid-19 et les tensions géopolitiques.


"Après la pandémie de COVID-19 et l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la reprise mondiale demeure lente et inégale. Bien que l’économie ait fait preuve de résilience cette année, la réouverture de certaines économies ayant provoqué un rebond et l’inflation ayant quelque peu diminué après avoir atteint un sommet l’année dernière, il est encore trop tôt pour se réjouir. L’activité économique est encore loin d’avoir repris la trajectoire qu’elle suivait avant la pandémie, en particulier dans les pays émergents et les pays en développement, et les disparités se creusent entre les régions", pose d'emblée le rapport du FMI.


La situation économique mondiale actuelle est la résultante "des conséquences à long terme de la pandémie, de la guerre en Ukraine et de la fragmentation géoéconomique accrue."


Les autres causes identifiées dans le rapport sont liées à la conjoncture. Il y a notamment les effets du durcissement de la politique monétaire nécessaire pour réduire l'inflation, la suppression de l'aide budgétaire dans un contexte d'endettement élevé et les phénomènes météorologiques extrêmes.


Croissance mondiale


Selon les projections du Fonds monétaire international (FMI) dans son rapport 2023 sur “les Perspectives de l'Économie Mondiale“, la croissance économique dans le monde va connaître un ralentissement pour les années 2023 et 2024.


"La croissance mondiale devrait ralentir et être ramenée de 3,5 % en 2022 à 3,0 % en 2023 et 2,9 % en 2024. Les projections restent en dessous de la moyenne historique (2000–19) de 3,8 % et les prévisions pour 2024 sont inférieures de 0,1 point de pourcentage à celles de la Mise à jour des Perspectives de l’économie mondiale de juillet 2023", lit-on dans le rapport.


Le document du Fonds monétaire international sur “les Perspectives de l'Économie mondiale“ prévoit, spécifiquement pour les pays émergents et les pays en développement, une croissance qui devrait reculer légèrement, passant "de 4,1 % en 2022 à 4,0 % en 2023 et 2024".


Pour ce qui est de l'inflation, le Fonds monétaire international (FMI) table sur une baisse progressive pour les années 2023 et 2024. "L’inflation mondiale devrait progressivement reculer, passant de 8,7 % en 2022 à 6,9 % en 2023, puis à 5,8 % en 2024. Les prévisions ont cependant été révisées à la hausse de 0,1 point de pourcentage pour 2023 et 0,6 point de pourcentage pour 2024, et l’inflation ne devrait pas retrouver sa valeur cible avant 2025 dans la plupart des pays", apprend-on.


À l'issue de la présentation du rapport sur les Perspectives de l'Économie Mondiale“, des discussions et échanges ont permis aux participants d'aller plus en détails sur les contours des prévisions du Fonds monétaire international (FMI) pour les années à venir. L'impact de la Covid-19, la lutte contre l'inflation, les politiques économiques en faveur de la désinflation et de la croissance soutenue ont entre autres figuré en bonne place dans les débats.


Dans son propos en clôture de la cérémonie de présentation, le Conseiller spécial du Gouverneur de la BCEAO, Franck Bassambié Bationo, a exprimé des remerciements à la délégation du Fonds monétaire international (FMI), au nom du Gouverneur Jean-Claude Kassi Brou.


Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR