Mardi 05 Mars, 2024 - 2:09 PM / Abidjan +33
Mardi 05 Mars, 2024 - 2:09 PM / Abidjan +33
Faits Divers

Bingerville : Elle vole les dessous d’un procureur

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Bingerville : Elle vole les dessous d’un procureur
K. Sali, âgée de 20 ans, est employée comme fille de ménage chez B.D., un procureur domicilié à Bingerville. Celle qui s’occupait des travaux ménagers au domicile du magistrat, s’adonnait à d’autres pratiques malsaines. En l’absence du couple, elle faisait venir dans la maison son copain, A. Mohamed, un vulcanisateur qui habite la même commune.

Après s’être adonnés à des attouchements dans le canapé de l'employeur, Sali prenait le soin de nourrir son copain bien installé dans le salon avec la télécommande en main. Mohamed zappait les chaînes de télévision tout en se régalant de riz bien parfumé avec la sauce du jour sans oublier les gros morceaux de viande et poisson qui garnissaient les différents mets.

Considéré par sa petite amie comme étant le roi de la maison, Mohamed était le premier à être servi avant même les maîtres des lieux. Très heureux, le jeune Mohamed se la coulait douce jusqu’au jour, où la fille des patrons, âgée de 7 ans le surprenne au domicile de ses parents. Après cela, il a arrêté ses visites au domicile du procureur.

Quelques jours plus tard, Sali, la fille de maison s’est permise de fouiller les affaires de sa patronne et a emporté la somme de 317 000 FCfa. Assaillie de questions, la jeune fille avoue avoir pris effectivement la somme d’argent. Aussi a-t-elle fait savoir qu’elle a remis l’argent à son copain Mohamed.

Fouillant le sac de Sali dans l’intention de trouver l’argent recherché, il a été découvert les effets personnels de l’épouse du procureur. Avouant son forfait, Sali a indiqué qu’elle a aussi volé plusieurs effets du procureur dont des dessous qu’elle a remis à son copain.

Devant la justice le 20 novembre 2023, Mohamed a reconnu partiellement les faits. À la barre, il dit aller à plusieurs reprises chez le procureur à la demande de sa copine.

Cependant, il affirme n’avoir jamais reçu de l’argent ni des effets appartenant au procureur encore moins ses dessous. Pour lui, Sali a certainement d’autres copains à qui elle remettait tout.

Livrant le verdict, la cour a jugé Mohamed non-coupable pour délit non établi. Car l’enquête de la police a prouvé que Sali n’a pas joint Mohamed au téléphone le jour où elle a commis le vol, comme elle l’a prétendu. Donc rien ne prouve qu’elle lui a effectivement remis l’argent ainsi que tous les effets volés.

Jugée coupable des faits de vols, Sali a été condamnée à 12 mois de prison dont 3 mois fermes, 10 ans de privation de ses droits, 5 ans d’interdiction sur le territoire ivoirien et 300 000 FCfa d’amende.
Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR