Faits Divers

Un instituteur retrouvé mort dans un puits dans un campement de Vavoua

  • Source: : Web-News | Le 20 avril, 2020 à 08:04:08 | Lu 1041 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Un instituteur retrouvé mort dans un puits dans un campement de Vavoua

Séry Irié Fulgence, instituteur en service à Issia, mais en congés dans son village, à Bahoulifla, (Vavoua), du fait de l'interruption des cours due à la pandémie du Covid-19, a été retrouvé mort dans un puits, dans un campement dénommé Dembélékro. 


 Le corps de Séry Irié Fulgence a été retiré mercredi du puits, la nuque brisée et les quatre membres aussi brisés de part et d'autre selon le constat de l'agent de santé qui a conclu qu'il s'agit d'une mort violente. 


L'instituteur était allé récupérer son téléphone portable qu'il avait oublié la veille à ce point d'eau, apprend-on. Il s'agit d'un vieux puits d'environ 30m, abandonné, avec une margelle dont une feuille de tôle servait de porte, selon les habitants de ce vaste campement, Dembélékro. L'ouvrage serait à environ trois mètres de la piste qui mène au campement. 


 Selon Séry Tapé Aimé, le cadet du défunt rencontré par l'AIP à Bahoulifla, Irié Fulgence est parti du village mercredi matin sur la moto de Zagré Yacou, un jeune homme dont le champ est aussi à Dembélékro et dont le père Zagré Lamoussa a bénéficié gracieusement des terres du père du défunt depuis plus d'une vingtaine d'année. 


 Yacou, qui devait aller travailler dans son champ de maïs, a descendu Fulgence à un carrefour, non loin du campement afin que ce dernier continue à pieds, ajoute Tapé Aimé. Sieur Yacou dit avoir été appelé une heure après par son jeune frère Zagré Adama qui affirme avoir entendu du bruit dans le puits quand il passait. Les deux frères ont découvert Séry Irié Fulgence dont le corps gisait au fond de ce puits. 


 La famille du défunt a porté plainte à la brigade de gendarmerie de Vavoua où une enquête est ouverte pour situer les circonstances de la mort de l'instituteur. 


Pour l'instant, Séry Tapé Aimé, le frère de la victime estime qu'il s'agit d'un assassinat. Séry Irié Fulgence est un instituteur en service à Gbadouboa, dans le département d'Issia (Haut-Sassandra). Il est marié et père de cinq enfants.

Auteur: Aip - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]