Processus APV-FLEGT: Un atelier de plaidoyer pour la représentativité des petits opérateurs du secteur bois ouvert à Abidjan

  • Source: : Ivoirematin-News | Le 29 juillet, 2021 à 09:07:46 | Lu 334 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Processus APV-FLEGT: Un atelier de plaidoyer pour la représentativité des petits opérateurs du secteur bois ouvert à Abidjan


Contribuer à l’amélioration de la représentativité des associations professionnelles artisanales au processus de négociation de l’APV-FLEGT en Côte d’Ivoire. Tel est l’objectif de l’atelier qui réunit  les membres du “collège secteur privé” qui interviennent dans la négociation concernant le processus APV FLEGT ..

Organisé par l’AVSI et la Fédération des métiers du bois de Côte d’Ivoire, cet atelier qui s’est ouvert le jeudi 28 juillet à l’hôtel Rose Blanche de Cocody réunit 15 personnes, notamment les représentant du « collège secteur privé » au nombre 7 représentant chacun une structure, le Secrétariat Technique Permanent du Flegt, le Facilitateur du processus FLEGT/REDD+ en Côte d’Ivoire, un représentant de la FAO, un représentant d’AVSI et 5 représentants des associations professionnelles d’artisan. Pour  Komguep Cyrille, chef de projet à la fondation AVSCI, il était important d’organiser cet atelier de plaidoyer. 

« Cet atelier a pour cible le ’’ Collège du secteur privé’’ afin qu’il puisse s’approprier les problèmes des petits opérateurs d’une part et les accompagner dans leurs quêtes de solutions durables et d’autre part, pour que ledit collège fasse en sorte qu’il ait une représentativité de ces petits opérateurs au sein du comité technique de négociation (CTN). », a-t-il indiqué. A en croire Cyrille Komguep, cet atelier se justifie davantage pour plusieurs raisons. « La question de l’approvisionnement du marché domestique en bois légal, la lutte contre le bois issu du sillage à façon, les difficultés de formalisation du fait de la pression fiscale qui en résulte, le difficile accès aux marchés publics, les tracasseries quotidiennes subies de la part de certains agents de l’Etat, la gouvernance forestière pas toujours inclusive sont autant de problématiques qui structurent l’environnement dans lequel s’inscrivent les petits opérateurs du secteur du bois en Côte d’Ivoire », a-t-il confié.

Pour sa part, Gonzo Rodrigue, facilitateur du processus de négociations du processus APV FLEGT /REDD+ en Côte d’Ivoire a soutenu que cet atelier permettra d’identifier les différentes préoccupations des petits producteurs afin de les faire connaitre au ’’ collège du secteur privé’’, d’en discuter et de s’assurer que ces préoccupations trouvent des solutions au niveau du CTN.



Auteur: Sylvain Dakouri - Ivoirematin-News

Articles similaires


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]