Projet immobilier : Après des années de blocage, une lueur d’espoir pour les souscripteurs de Lews Holding

  • Source: : Web-News | Le 27 novembre, 2021 à 10:11:14 | Lu 410 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Projet immobilier : Après des années de blocage, une lueur d’espoir pour les souscripteurs de Lews Holding

Les souscripteurs de Lews holding, après une dizaine d’années, rêvent de nouveau d’être en possession de leur logement.
Bientôt la fin du calvaire pour les souscripteurs de Magil construction, devenue depuis peu Lews Holding ? Les nuits blanches et autres soucis des souscripteurs de ce projet immobilier pourraient en effet devenir de mauvais souvenirs dans les prochains jours, si l’on en croit des informations émanant de certains protagonistes de cette affaire.

Selon Yaya Dramé, souscripteur mais aussi contrôleur dans la procédure de redressement de la société Lews Holding, les choses devraient commencer à rentrer dans l’ordre, les jours à venir.

« Chers souscripteurs, suite aux démarches menées, j'ai l'immense plaisir de vous annoncer que M. Mambo a saisi le tribunal du commerce à l'effet de reprendre les projets de construction jusqu'à la livraison des maisons, conformément aux engagements pris vis-à-vis des souscripteurs », a-t-il informé les bénéficiaires qui ne savaient où donner de la tête depuis près de dix ans, le 25 novembre 2021, dans une note dont nous avons reçu copie.

« Bien plus, les associés sont disposés à rembourser les souscripteurs qui voudraient sortir des différents projets », a ajouté M. Dramé, avant d’appeler les infortunés souscripteurs à l’union. « Cette victoire d'étape appelle au rassemblement et à la lucidité de tous car le combat continue jusqu'à la remise des clés et des titres de propriété », a sensibilisé le contrôleur dans la procédure de redressement de Lews Holding.

Pour rappel, il y a une dizaine d’années, Magil construction, devenue plus tard Lews Holding, avait réussi à séduire des Ivoiriens de la diaspora, à souscrire à un programme immobilier très alléchant. Malheureusement, le projet tourne au fiasco et le rêve se transforme en cauchemar pour les souscripteurs. Les logements qui devaient être livrés en 2014, tardent à être remis aux bénéficiaires.

Face aux difficultés de la société immobilière à honorer ses engagements vis-à-vis de ses souscripteurs, ces derniers saisissent la justice. Lews Holding est placée en redressement judiciaire depuis 2016 mais, l’attente des souscripteurs reste toujours à combler.

C’est donc pour trouver une issue à cette affaire que le principal promoteur, à travers ses avocats, a écrit au tribunal du commerce début novembre 2021. Dans ce courrier, les conseils des associés assurent que le promoteur est à présent en mesure d’honorer ses engagements.

« La société, à ce jour, grâce à des partenariats solides, est à mesure de faire face à ses obligations et à réaliser dans un délai raisonnable tous les projets immobiliers envisagés (...). Cela est d’autant plus vrai et possible, que le patrimoine de la société est nettement supérieur à son passif », écrivent les avocats, assurant que « l’associé majoritaire et promoteur de la société est aujourd’hui mieux regardant sur la gestion, ayant appris et tiré des leçons de ses erreurs passées, pourra mieux faire pour l’avenir ».

Le mardi 23 novembre 2021, le courrier adressé au tribunal du commerce, a été transmis au ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme.

Les regards sont tournés vers le tribunal du commerce et du ministère de la Construction, appelés à donner une suite au courrier de Lews Holding. De leur réponse, dépend la suite de cette affaire qui n’a que trop duré et pour laquelle, selon nos informations, le Président de la République avait instruit le ministère de la Construction (après lui avoir imputé un courrier du collectif des souscripteurs) à l’effet d’y trouver une solution.

Auteur: Fratmat.info - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]