Révision de la liste électorale de 2015 Voici les conditions de la CEI pour retirer les morts

  • Source: : Web-News | Le 03 mai, 2016 à 06:05:18 | Lu 1031 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Yssou Bakayoko, président de la CEI

La Commission Électorale Indépendante (CEI) a eu, ce lundi 02 mai 2016, à son siège d’Abidjan-Plateaux, une séance de travail avec les partis politiques pour les entretenir du processus de Révision de la Liste Electorale de 2015. «Comme vous le savez, les textes font obligation à la Commission Électorale Indépendante, de procéder chaque année à la révision de la liste électorale», a d’emblée expliqué Youssouf Bakayoko, président de la CEI. 

Il a ensuite ajouté qu’il est indispensable pour son Institution «de travailler avec les partis politiques en vue de l’établissement d’une Liste Electorale acceptée par tous». A sa suite, Gervais Coulibaly, vice-président en charge de la liste électorale, a déclaré que cette opération vise «à prendre en compte les mutations survenues dans le corps électoral constitué en 2015 (6 300 142 électeurs) résultant des changements de domiciliation ou de patronyme, de perte du droit de vote ou de décès.

Et aussi d’intégrer de nouveaux requérants remplissant les conditions requises (âge, nationalité, droit de vote)». En ce qui concerne les personnes décédées, le Vice-président a souligné que leur retrait se fera sur présentation de documents. «La condition pour sortir un nom du Fichier électoral est de rapporter la preuve de son décès, a-t-il insisté. La preuve du décès découle du certificat de décès dûment rapporté et du jugement supplétif en tenant lieu». Pour ce qui est de l’enrôlement à proprement dit, M. Gervais Coulibaly a indiqué qu’elle mobilisera 1000 équipes sur toute l’étendue du territoire.

Cette opération ne concerne par les ivoiriens de l’Extérieur. Interrogé sur le début effectif de l’enrôlement, le Vice-président a affirmé que la CEI est prête. «Nous sommes déjà à l’œuvre, mais nous attendons que l’Etat mette à notre disposition les moyens afin que l’on puisse débuter avant la fin du mois de mai», a-t-il déclaré. Quoi qu’il en soit, il a invité les partis politiques à commencer déjà à sensibiliser leurs militants concernés par la révision de la liste électorale de 2015. Il les a par ailleurs informés que l’élection des députés à l’Assemblée Nationale, conformément à la loi, se tiendra au plus tard le 20 novembre 2016.

Après son exposé, des participants ont rappelé quelques ratés de l’opération de 2015. La CEI a affirmé avoir tiré les leçons de celle-ci et fera en sorte que celle de 2016 soit parfaitement menée. A l’issue de la réunion, les partis politiques interrogés ont exprimé leur soulagement de voir la liste électorale révisée annuellement comme le prévoit la loi et appelé le Gouvernement à faire diligence pour donner les moyens à la CEI. 


Auteur: Onésime K - ivoirematin.com - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]