Côte d’Ivoire / Tennis Academy d’Abidjan, un projet social pour « fabriquer des champions » de la discipline

  • Source: : Web-News | Le 06 septembre, 2021 à 12:09:28 | Lu 238 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Côte d’Ivoire / Tennis Academy d’Abidjan, un projet social pour « fabriquer des champions » de la discipline

La Tennis Academy d’Abidjan, centre de formation de Tennis créé il y a six ans à Abidjan par la Fondation Voodoo dans le cadre d’un projet social sportif, entend « fabriquer des futurs champions » ivoiriens d’envergure international dans cette discipline sportive.

« Notre ambition, c’est de fabriquer des futurs champions plus tard dans ce sport ; nous voulons que tous ces enfants réussir aussi bien à l’école que dans la pratique de ce sport dont ils rêvent de devenir des professionnels », a déclaré le président directeur général du groupe Voodoo Communication, Fabrice Sawegnon.

Lors d’une cérémonie, le mercredi 2 septembre 2021, des trophées récemment remportés par des jeunes athlètes de la première cuvée de cette académie ont été présentés aux responsables de la Fondation.

Selon M. Sawegnon, ces enfants, au nombre de dix et essentiellement issus de familles défavorisées, ont été sélectionnés au bout de plusieurs éditions de détections de talents à travers la ville d’Abidjan.

« Nous voulions leur donner la chance de pratiquer un sport dont ils rêvent mais n’auraient pas eu les moyens de le pratiquer ; tout est pris en charge par la Fondation, notamment les frais de formation, de transport pour les séances d’entrainement, etc », a-t-il poursuivi, lors d’une cérémonie au siège de son entreprise à Cocody, en présence des parents de ces enfants âgés de 12 à 16 ans.

Des jeunes joueurs comme Vanié Yvan Franck-Marie, 13 ans en classe de 4ème, Grah Sarah Suzanne (13 ans, 1ère) et Kouao Didier Roland (12 ans, 4ème), tous vainqueurs d’un trophée lors du récent Tournois de la Charité au Sofitel Hôtel Ivoire, affirment être devenus meilleurs depuis qu’ils pratiquent le Tennis.

« Le tennis m’a beaucoup apporté, je suis beaucoup plus concentré à l’école depuis que je joue au tennis », affirme Yvan Franck-Marie, quand Sarah Suzanne affiche son rêve de devenir « la Sarena Williams » de Côte d’Ivoire.

La directrice de la Fondation Voodoo, Rosine Konan, sa structure veut permettre au pays d’avoir des valeurs dans des sports considérés comme mineurs, se réjouissant de l’engagement des parents des enfants sélectionnés.

Après plus de six éditions de détection de talents, Tennis Academy avait d’abord sélectionné 30 joueurs, avant d’aboutir au choix des 10 meilleurs qu’elle suivra jusqu’à ce qu’ils deviennent professionnels.


Auteur: Aip - Web-News

Articles similaires


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]