Jeudi 18 Avril, 2024 - 2:25 PM / Abidjan +33
Jeudi 18 Avril, 2024 - 2:25 PM / Abidjan +33
Afrique

Sénégal : Macky Sall « pas opposé » à la libération d’Ousmane Sonko

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Sénégal : Macky Sall « pas opposé » à la libération d’Ousmane Sonko
Le président de la République n’a pas exclu l’idée d’une sortie de prison de son principal opposant dans le cadre de la pacification de l’espace politique en cours.

Ousmane Sonko va-t-il bientôt recouvrer sa liberté ? Dans un entretien avec la presse locale ce jeudi 22 février 2024, le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall a assuré qu’il ne s’opposerait pas à une telle possibilité.

« J’ai toujours dit que j’appelle à un dialogue inclusif. Et je suis convaincu que si nous voulons que notre pays poursuive sa marche harmonieuse, il faut se réconcilier quels que soient les délits et les crimes qui ont poussé les uns et les autres devant la justice. Dans cette perspective, il ne faut écarter aucune personne et dès lors qu’on peut arriver à des effacement de faits, toute personne pourrait bénéficier de cette clémence », a-t-il déclaré.

Le président Sall a fait savoir qu’il « regarde le pays, […] pas une personne ». Selon lui, son objectif « est d’être un chef de l’Etat (…) une liberté provisoire pour Ousmane Sonko et Diomaye ? Oui c’est possible, ça va dépendre de leurs avocats, de la justice.. »

Bras droit d’Ousmane Sonko dont la candidature a été invalidée, Bassirou Diomayz Faye est le candidat de la formation a la présidentielle des Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef), parti que les deux hommes avaient fondé ensemble avant d’être, entre-temps, dissout par les autorités.

Ousmane Sonko est en prison depuis juillet 2023. L’opposant a été arrêté chez lui après qu’il a écopé de deux ans ferme pour corruption de la jeunesse alors qu’il était poursuivi pour viols et menace de mort par une jeune masseuse. Il était aussi sous le coup d’une autre procédure judiciaire, le mettant aux prises avec le ministre du Tourisme Mame Mbaye Niang pour diffamation.

 Dans cette affaire, le candidat malheureux à la présidentielle de 2019 a été condamné à six mois avec sursis par la Cour d’appel de Dakar qui a alourdi la peine de deux mois avec sursis prononcé en première instance.

 A quelques jours de la publication de la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle, Ousmane Sonko a été débouté par la Cour suprême. Ce qui a pour conséquence de compromettre définitivement sa candidature pour la présidentielle du 25 février finalement reportée. 

Également en prison, Faye a été  le 14 avril 2023 et inculpé des chefs d’outrage à magistrat, diffamation et actes de nature à compromettre la paix publique pour en raison de ses critiques virulentes et répétées contre la façon dont la justice aurait traité les affaires où son ami, Ousmane Sonko, est impliqué.  

Mais à la différence de Sonko, Bassirou Diomaye Faye n’a pas encore été jugé, ni  condamné. Ce qui préserve son droit à être candidat à la présidentielle. 
Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR