Mercredi 22 Mai, 2024 - 6:17 PM / Abidjan +33
Mercredi 22 Mai, 2024 - 6:17 PM / Abidjan +33
Economie

Brice Oligui Nguema s’imprègne du modèle ivoirien en matière agronomique

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Brice Oligui Nguema s’imprègne du modèle ivoirien en matière agronomique
Le président de la transition gabonaise, le général Brice Clotaire Oligui Nguema, en visite d’amitié et de travail en Côte d’Ivoire, a visité ce vendredi 12 avril 2024 le siège du Centre national de recherche agronomique (Cnra).

Le général Brice Clotaire Oligui était l’invité de marque du Cnra, ce vendredi 12 avril, à Adiopodoumé, à l’Ouest d’Abidjan, où il a visité les installations de ce centre, en présence des autorités ivoiriennes dont le Premier ministre, Robert Beugré Mambé.

Au terme de la visite, il a relevé que le Cnra est un « centre performant pour le développement de l’agriculture ici en Côte d’Ivoire », saluant les efforts déployés par le président Alassane Ouattara pour faire de cette entité un levier de l’autosuffisance alimentaire du pays.

Il a souligné que la coopération mise en œuvre entre les deux pays devrait permettre de relever le déficit agro-alimentaire que connaît le Gabon. Grâce à ce centre de recherche agronomique, la Côte d’Ivoire enregistre des performances agricoles.

Situant le rôle de ce pôle de recherche agronomique, le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture, du développement rural et des productions vivrières de Côte d’Ivoire, Kobenan Kouassi Adjoumani a indiqué que le Cnra met en place des plants ou semences améliorées pour booster les spéculations agricoles.

Avec son apport, le pays occupe aujourd’hui le rang de premier producteur mondial de cacao (2,2 millions de tonnes de fèves produites en 2023) et celui de 1er producteur mondial d’anacarde avec 1,2 million de tonnes de noix de cajou.

La Côte d’Ivoire, dont le secteur agricole représente plus de 20% du PIB, est également le 1er producteur africain de caoutchouc naturel avec plus de 1,620 million de tonnes, et le 2e pays africain producteur de palmier à huile avec plus de 650.000 tonnes.

« Au niveau des cultures vivrières, nous sommes passés de 11,4 millions tonnes produites en 2011 à plus de 22,3 millions de tonnes en 2023 », a noté M. Adjoumani Kobenan, ajoutant que la Côte d’Ivoire envisage d’accroître sa production vivrière d’ici à 2026 pour « assurer définitivement la souveraineté alimentaire » du pays.

Dans ce sens, il fera savoir que le Premier ministre, Robert Mambé a lancé depuis décembre 2023 à Sinfra, une vaste campagne de distribution de kits agricoles sur toute l’étendue du territoire national, comprenant des engrais, des semences de haute qualité et de haut rendement.

« Ce programme porte spécifiquement sur le riz, le manioc, les cultures maraîchères, la banane plantain et le maïs », a ajouté M. Adjoumani, mentionnant que cette performance est fortement soutenue par la recherche agronomique.

En termes de recherche, le ministre d’Etat, Adjoumani Kouassi, citera le « Cacao Mercedes », mis au point par le Cnra, une variété qui produit à partir de 18 mois, contrairement aux plants traditionnels pour lesquels il faut attendre au moins 36 mois.

Par ailleurs, « le Cnra a introduit le café émergent qui produit en 12 mois contre 06 à 24 mois pour les autres variétés », a relevé le ministre d’Etat qui a montré au public de nouvelles espèces de manioc, de maïs, de soja et de cultures maraichères à haut rendement, résistantes aux maladies et aux ravageurs.

Dans le cadre de la coopération bilatérale, la Côte d’Ivoire a fourni au Gabon des semences de soja et de maïs dans les années 80 pour les fermes agricoles, a rappelé le ministre d’Etat, M. Kobenan Kouassi Adjoumani.

Il partagera que des récents échanges ont été engagés avec la direction régionale des caisses de stabilisation et de péréquation du Gabon (Caistab), pour l’élaboration d’un projet de convention entre cette structure et le Cnra, en vue de la mise en œuvre d’un projet régional financé par l’Agence des café-robusta d’Afrique et de Madagascar.

« Cette coopération entre nos deux structures de recherche pourrait porter sur les semences, les échanges d’expériences, l’élaboration et la mise en œuvre des projets de recherche d’intérêt commun et sur la formation », a poursuivi Kobenan Kouassi Adjoumani.

Le directeur général du Cnra, Sangaré Abdourahamane, a indiqué que la nature des coopérations se situe à deux niveaux. L’un au plan national et l’autre régional et international.

Il a indiqué que c’est dans le second cadre que le centre coopère avec les États africains à travers les Systèmes nationaux de recherche agronomiques des autres pays (Snra). C’est de là qu’interviennent les différentes initiatives avec le Gabon dont le projet de Café terroir, objet d’une convention.

Pour la réussite de toutes ces actions, le directeur général du Cnra a demandé un appui aux différents gouvernements afin d’aider à renforcer les capacités des différentes institutions de recherche, en appuyant la formation qualifiante, et en supportant les initiatives d’échanges de plants et de semences.
Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR