Gabon: l'opposition vent debout contre la modification de la Constitution

  • Source: : Web-News | Le 16 novembre, 2018 à 15:11:25 | Lu 535 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

image d-illustration

Au Gabon, premier conseil des ministres ce vendredi sans Ali Bongo Ondimba toujours hospitalisé en Arabie saoudite. Ce conseil qui sera présidé par le vice-président de la République Pierre-Claver Maganga Moussavou a été possible grâce à une décision de la Cour constitutionnelle qui a écrit un nouvel alinéa sur l’article 13 relatif à la vacance du pouvoir. La classe politique gabonaise et la société civile sont choquées.

Tout est parti de la décision prise mercredi soir par la Cour constitutionnelle d'autoriser le vice-président gabonais à présider un Conseil des ministres, en l'absence du président Ali Bongo empêché. Or l'article 13 de la Constitution ne parle uniquement que de « vacances de poste » ou « d'empêchement définitif » du président de la République. La Cour constitutionnelle a dû donc rajouter à cet article le cas « d'indisponibilité temporaire » du président pour pouvoir autoriser la ténue de ce Conseil des ministres.

Sinon, explique un constitutionnaliste gabonais, elle n'avait d'autre choix que de reconnaître la vacance de poste et d'enclencher une transition dirigée par le président du Sénat, qui doit ensuite organiser les élections 60 jours au plus tard.

lire la suite sur

 

 

Auteur: Rfi - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  

Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]