Dimanche 23 Juin, 2024 - 11:53 PM / Abidjan +33
Dimanche 23 Juin, 2024 - 11:53 PM / Abidjan +33
Afrique

Le Niger ferme ses frontières avec le Bénin

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
frontiere

Le Niger a fermé ses frontières avec le Bénin comme une première mesure de sécurité pour faire face à la menace des bases françaises qui se trouvent dans le pays en question.

La déclaration de Premier ministre nigérien était claire et nette quant à cette décision de fermeture des frontières avec le Bénin. Dans ce sens, le Premier ministre nigérien a expliqué que «Le Niger maintenait sa frontière avec le Bénin fermée «pour des raisons de sécurité», n'écartant pas «une solution» pour exporter le pétrole nigérien via le port béninois de Sèmè Kpodji». Apportant plus de clarifications sur cette question, les autorités nigériennes ont souligné que «c'est pour des raisons simples de sécurité (que) nous avons gardé cette frontière fermée», a-t-on déclaré. Pour rappel, le Niger a rouvert sa «longue frontière avec le Nigeria, il a maintenu fermée celle avec le Bénin». C'est dire que l'enjeu sécuritaire se situe avec le voisin frontalier du Bénin où la France joue les trouble-fêtes au Niger à travers ses bases militaires implantées non loin des frontières nigériennes. Les autorités nigériennes ont indiqué sur cette question de fermeture que «nous avons souverainement décidé de garder notre frontière fermée avec le Bénin car sur le territoire du Bénin, il y a des bases françaises et sur certaines d'entre elles, on entraîne des terroristes qui doivent venir déstabiliser notre pays», a signalé le porte- parole de l'armée nigérienne, Zeine. L'armée nigérienne a rappelé que c'est «àa l'aide d'une carte satellitaire, qu'on a désigné cinq zones censées abriter ces bases au Bénin, comme le parc du W, à cheval sur les frontières du Niger et du Burkina Faso», a-t-on précisé. Le chef d'état-major des armées françaises, le général Thierry Burkhard, a répliqué à travers une déclaration qui a été relayée par un site de gouvernement béninois en précisant qu'il «n'y a pas de base militaire française au Bénin, et pas non plus de mission militaire permanente», a-t-il tonné. Cette déclaration émanant de chef d'état-major des armées françaises n'a pas été prise au sérieux par les autorités nigériennes qui ont eu affaire à ce pays qui a transformé le Niger en une «suzeraineté» qui ne vise qu'a exploiter les richesses énergétiques et naturelles de ce pays et en recrutant davantage des groupes terroristes pour maintenir la situation sécuritaire en l'état pour favoriser ses firmes à tirer profit des richesses du Niger.

Le porte-parole de l'armée nigérienne, M. Zeine, a déclaré à propos de la réouverture des frontières avec le Bénin en soulignant que «Le Niger sera prêt à rouvrir la frontière avec le Bénin, lorsque «nous aurons la certitude que notre territoire est en sécurité», a-t-il indiqué.

Le porte-parole de l'armée nigérienne est allé jusqu'à accuser les autorités béninoises de violer une dizaine d'accords bilatéraux et d'autres conclus entre le Niger, le Bénin et la Chine, au sujet du transport de pétrole nigérien des puits d'Agadem (est du Niger) vers le port de Sèmè.

Nous espérons cependant qu'une solution sera trouvée», en rappelant que Niamey a demandé «à la partie chinoise de parler avec les autorités béninoises», a-t-il précisé.

Les spécialistes et les experts du Sahel affirment que cette fermeture aura des conséquences très lourdes sur les rapports économiques et commerciales des ays frontaliers avec le Niger, surtout le Bénin et le Nigeria.

Dans ce registre, des experts du Sahel soulignent que «le commerce transfrontalier formel avec le Nigeria et le Bénin est directement affecté négativement dans l'immédiat et à court terme. Ce resserrement des contraintes extérieures s'exerce sur l'économie nigérienne et touche principalement les secteurs économiques concernés par les sanctions prises par les chefs d'Etat membres de la CEDEAO qui cherchent à infléchir la position rigide des auteurs de coup d'Etat. Cette intensité de la contrainte extérieure est d'abord appréhendée au niveau de la sphère réelle de l'économie avant d'être traitée au niveau de ses contreparties financières et monétaires», affirme-t-on.

Tout compte fait, les autorités nigériennes ont décidé de ne plus rouvrir leurs frontières avec le Bénin tant que les bases militaires françaises activent contre les intérêts du Niger, sur fond de manoeuvres visant le retour à ce pays,,dont es richesses sont convoitées par les puissances internationales.


Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR