Jeudi 30 Mai, 2024 - 5:55 AM / Abidjan +33
Jeudi 30 Mai, 2024 - 5:55 AM / Abidjan +33
Afrique

TRAGIQUE FIN DE MATCH À Dakar : Un étudiant attaqué, ensanglanté et détroussé par un gang d’agresseurs

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Tragique
Ce fut une vaste opération dénommée « Small » (vol collectif commis avec violence et usage d’objet contondant), à la fin d’un match de football au stade Ndiarème de Wakhinane Nimzatt de Guédiawaye. Un étudiant a été pris dans l’étau d’une meute de redoutables agresseurs, qui lui ont fracassé la tête avec une bouteille et détroussé.
 
 
 
Des gangs d’agresseurs ont dicté leur loi dans le sang contre un étudiant nommé M. D, qui transportait une autre camarade du nom de K. Nd à bord d’une moto.
 
Un gang fait du « Small » dans les rues après un match de football au stade
 
A la fin d’un match de football au stade Ndiarème, une foule monstre quitte les gradins dudit stade et envahit les artères de la localité. Pendant que certains jubilent et donnent de la voix tout en prenant la direction de leurs domiciles respectifs, d’autres individus malintentionnés infiltrent les férus du ballon rond, traquent du regard des proies et les dépouillent de leurs biens matériels sous la menace d’armes blanches. Ils prennent la fuite, se faufilent entre les supporters d’équipes de football et se fondent dans la masse.
 
Un étudiant débarque à bord d’une moto avec une camarade, le gang se jette sur eux
 
Un étudiant nommé M. D. débarque à bord de sa moto avec une camarade du nom de K. Nd et tente de se frayer un chemin au pas de tortue dans la foule compacte, qui pousse des cris de guerre et scande à tout bout de champ des slogans favorables à leur équipe de football. Des malfaiteurs repèrent les deux étudiants à bord de la moto, se dressent aussitôt devant eux et les abreuvent d’énormités. D’autres membres du même gang se jettent sur eux et tentent de détrousser l’étudiant. Ce dernier organise la résistance et se prend au collet avec les gangsters.
 
Un gangster arrache les biens de l’étudiant, un autre lui fracasse la tête avec une bouteille   
 
Un des brigands charge l’étudiant, lui arrache son téléphone portable type IPhone 7 plus, ainsi qu’une somme de 40.000 F et détale comme un lapin. Celui-ci bondit du siège de sa moto, interpelle le voleur et le pourchasse. Un autre élément du gang entre en action, s’empare d’une bouteille et la fracasse sur la nuque du pauvre. Lequel accuse le coup, pique des vertiges et s’effondre. D’autres brigands profitent de la mauvaise posture de l’étudiant, enfourchent sa moto et disparaissent avec dans les rues de la commune.
 
Deux parmi les gangsters identifiés et interpellés grâce aux témoins de l’agression
 
Une lettre plainte pour agression contre X et assortie d’un certificat médical est alors déposée par la victime au poste de police de la commune de Wakhinane Nimzatt. Le chef de service, Djibril Cissé, lieutenant de police, instruit l’affaire et active ses éléments de la brigade de recherche. Ceux-ci lancent la traque aux gangsters, qui sont identifiés et dénoncés par des témoins de la scène d’agression. Après d’intenses investigations, les agents de terrain localisent deux parmi les agresseurs, qui se nomment El. K. et M. D. Ils ont été enfoncés par leur receleur nommé B. Nd, qui a été pris avec la moto de l’étudiant.
 
Le présumé receleur dit avoir acquis la moto à 100.000 F auprès d’un des agresseurs
 
Le présumé receleur confirme et déclare avoir acquis la moto à 100.000 francs Cfa auprès d’un des agresseurs arrêtés. Les deux voleurs ont été présentés, hier, devant le parquet pour association de malfaiteurs, vol avec violences commis et coups et blessures volontaires ; et recel pour l’acheteur de la moto volée, B. Nd.
Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR