Mardi 18 Juin, 2024 - 3:08 AM / Abidjan +33
Mardi 18 Juin, 2024 - 3:08 AM / Abidjan +33
International

Australie: les serveurs du Parlement fédéral visés par une cyberattaque

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
image d-illustration

L'attaque informatique aurait été initiée par un gouvernement étranger. C'est ce qu'a confirmé, lundi 18 février au matin, le Premier ministre australien Scott Morrison devant le Parlement. Le piratage s'est produit le 8 février et, depuis, peu d'informations ont filtré sur les conséquences de cette intrusion.

Avec notre correspondante à Melbourne, Caroline Lafargue

La maison a été cambriolée, il y a des signes évidents d'effraction sur la porte d'entrée mais aucun objet ne semble avoir été volé... C'est l'image qui résume le mieux le piratage des serveurs du Parlement fédéral australien.

On ne sait pas quelles sont les infos piratées

Selon Alistair MacGibbon, le directeur du Centre de cybersécurité australien, on ne sait pas quelles informations ont pu être piratées. De son côté, Scott Morrison, le Premier ministre, affirme que la cyberattaque a été détectée très tôt. Résultat : les ordinateurs des députés également ministres en sont sortis indemnes et les boîtes courriels des simples députés n'auraient pas non plus été piratées.

Mais on connaît les cibles de l'attaque. Il s'agit des députés du Parti libéral et du Parti national actuellement au gouvernement, et ceux du Parti travailliste, dans l'opposition.

Possibles objectifs, selon les experts australiens : casser la confiance des Australiens dans leurs institutions ou influencer l'issue des élections fédérales qui se tiendront à la mi-mai.

La Chine dans le collimateur

Le Premier ministre en est sûr, l'attaque émane d'un gouvernement étranger, qu'il ne nommera pas. Mais en Australie, tous les regards - surtout ceux des médias et des experts - se tournent vers la Chine, déjà accusée d'être à l’origine du piratage des serveurs du Parlement fédéral en 2011 qui lui aurait permis de lire les courriers électroniques des députés australiens pendant des mois.

 

 
Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR