Mercredi 22 Mai, 2024 - 6:49 PM / Abidjan +33
Mercredi 22 Mai, 2024 - 6:49 PM / Abidjan +33
News

Fonction publique: Une quinzaine de concours supprimés

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Fonction publique: Une quinzaine de concours supprimés
De nombreux concours de la fonction publique ne seront pas ouverts au titre de l'année 2024. Une quinzaine de concours est concernée par cette disposition, indique une note d'information du ministère d'État, ministère de la Fonction publique et de la Modernisation de l'administration dont nous avons reçu copie. 


Selon cette note, le lancement de la session 2024 des concours administratifs et de ceux d’entrée en 2025 à l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) aura lieu le mercredi 24 avril 2024 à 15 h. Il sera fait par Anne Désirée Ouloto, ministre d'État, ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l'administration.

  Tenant compte des résolutions de la conférence de programmation des effectifs de la Fonction publique pour la session 2024, les concours qui seront lancés, sont la résultante des besoins réels en termes d'effectifs exprimés par les différentes administrations. 

 Les secteurs où les besoins de recrutement n’ont pas été exprimés ne seront pas ouverts. C'est une quinzaine de filières.  Il s’agit, notamment, des concours d’accès aux emplois d’Adjoint Administratif ; de Commis du Trésor ; d’Agent d’Encadrement des Douanes ; d’Agent de Constatation des Impôts ; d’Assistant Comptable ; de Maître(esse) d’Education Permanente ; de  Maître(esse) Adjoint d’Education Permanente ; de Maître(esse) d’Education Physique et Sportive ; de Maître(esse) Adjoint d’Education Physique et Sportive ; de Technicien Supérieur de la Communication ; de Technicien Supérieur du Commerce ; de technicien Supérieur de Transport Logistique ; de technicien Supérieur de l’Informatique options Maintenance et Réseaux Télécommunications. 

En effet, conformément aux textes en vigueur, les concours sont ouverts en fonction des besoins exprimés par les ministères et Institutions. Or, pour cette session, l’Administration Publique n’a exprimé aucun besoin de personnel dans les emplois susmentionnés. Il en résulte que ces concours ne peuvent pas être ouverts au titre de ladite session. 


Par contre, selon cette note, dans la même dynamique de l’organisation des concours à partir des besoins exprimés, certains concours qui n’avaient pas été organisés, lors des sessions précédentes, tels que le concours direct des Pompiers Civils (Agent Servant) et le concours de recrutement des Techniciens Supérieurs des Travaux Publics option Eau et Assainissement seront ouverts, pour cette session 2024, afin de répondre aux besoins exprimés pour ces emplois. 

Le ministère en charge de la Fonction Publique prévoit, également, la reconduction de certains concours, ouverts lors des sessions précédentes et qui n’avaient pas enregistré de candidatures, malgré l’existence de réels besoins de ces emplois dans l’administration publique.

 Il s’agit spécifiquement de concours de recrutement exceptionnel, ouverts au plan national et à l’intention des Ivoiriens de la diaspora. Il s’agit des concours de Démographe, Ingénieur des Travaux Publics option bâtiment, Ingénieur des Travaux Publics option Routes et Transport, Ingénieur Statisticien Economiste, Médecin spécialiste (cancérologie, cardiologie, néphrologie).

 Il en est de même pour les concours qui, quoiqu’ayant enregistré de candidatures, n’ont pas eu d’admis. Aussi le ministère d’État, ministère de la Fonction Publique et de la Modernisation de l’administration lance-t-il un appel pressant à toutes les personnes qui remplissent les conditions de candidature de postuler à ces concours, ouverts à leur intention, afin de mettre leurs compétences et expériences au service de leur pays. 

Enfin, en prélude à l’ouverture de cette session 2024 des concours administratifs, l’occasion est belle pour le ministère d’État, ministère de la Fonction Publique et de la Modernisation de l’administration de rappeler aux candidats que le fonctionnaire ne choisit pas son ministère d’affectation, ni sa localité de service.

 Selon la note, des mesures drastiques seront dorénavant prises à l’encontre de tout fonctionnaire qui refuse de rejoindre son ministère, sa localité ou son poste d’affectation. 

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR