Jeudi 30 Mai, 2024 - 5:39 AM / Abidjan +33
Jeudi 30 Mai, 2024 - 5:39 AM / Abidjan +33
Politique

Côte d’Ivoire/ Le RHDP de Gagnoa apporte sa compassion aux victimes des affrontements interethniques de Dougroupalégnoa

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
rhdp

 Une délégation de délégués départementaux du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), conduite par le député Gagnoa-Commune, Camara Zon, a apporté dimanche 05 novembre 2023 à Dougroupalégnoa et Mahibouo (sous-préfecture de Gagnoa), leur compassion aux victimes des affrontements interethniques et des représailles, qui ont eu lieu, faisant deux morts, au moins cinq blessés, une dizaine de maisons calcinés et plusieurs centaines de populations allogènes déplacées.

« Nous sommes venus vous dire Yako aux noms de nos mandants, les ministres Dogo Belmonde, Alcide Djédjé, du député-maire Yssouf Diabaté, des députés Camara Zon, ainsi que des suppléants Kouakou Kouadio et Cissé Bachir », a déclaré le porte-parole des mandataires, le maire adjoint de Gagnoa, Valentin Bony.

Au total, la somme de 600 000 FCFA a été donnée, dont 300 000 FCFA aux victimes de chacune des localités de Dougroupalégnoa et Mahibouo. Dans les détails, la somme de 300 000 FCFA se répartit entre les communautés autochtone et allogène victimes de chaque village,  dont chacune a reçu la somme de 100 000 FCFA, et 100 000 FCFA pour la famille défunte.  La violence a fait un mort allogène a Dougroupalégnoa et un mort autochtone à Mahibouo, rappelle-t-on.

Au-delà du ‘Yako’, le porte-parole a salué l’action des responsables politiques de la région, qui ont appuyé « très tôt » la chefferie en mettant en place des moyens pour « juguler » la crise et « apaiser » les populations.  « Il était de leur devoir de le faire et ils l’ont fait. Nous leur disons merci », a indiqué  M. Bony, insistant sur la volonté de recherche de paix de chaque citoyen de Gagnoa.

Les jeudi 26 et vendredi 27 octobre, des violences entre communautés avaient fait un mort à Dougroupalégnoa, avant de s’étendre au village voisin de Mahibouo, ou un autre jeune avait aussi trouvé la mort. Depuis, un calme règne sur place, et un couvre-feu à été instauré dans la zone, avec la présence de plusieurs d’éléments de l’escadron de gendarmerie et du Groupement mobile d’intervention (GMI) de la police de Gagnoa.

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR