Afrique

Nigeria : des hommes armés font un massacre dans une église catholique

  • Source: : Web-News | Le 06 juin, 2022 à 09:06:25 | Lu 496 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Nigeria : des hommes armés font un massacre dans une église catholique

Le Pape François a été informé de l'attaque perpétrée dimanche de la Pentecôte contre des fidèles d'une église catholique nigériane d'Owo, dans l'État d'Ondo, ce 5 juin. 

Le nombre de fidèles tués n'est pas encore connu. L'assaut a eu lieu durant la messe matinale de l'église Saint Francis. 

Le Souverain pontife confie les victimes au Seigneur.

Le Pape François a appris l'attaque de l'église d'Ondo, au Nigeria, et la mort de dizaines de fidèles, dont de nombreux enfants, pendant la célébration de la Pentecôte. Alors que les détails de l'incident sont en train d'être clarifiés, le Pape François prie pour les victimes et pour le pays, douloureusement touchés en un moment de célébration, et les confie au Seigneur, afin qu'il envoie son Esprit pour les consoler. C’est ce qu’a partagé la Salle de presse du Saint-Siège, dimanche 5 juin.

Une attaque a ciblé une église catholique de l’État d’Ondo, dans le sud-ouest du Nigeria dimanche matin, 5 juin, en la solennité de la Pentecôte, où de «nombreux fidèles» ont été tués, selon le gouvernement et la police. Cette attaque s'est produite pendant la messe du matin en l’église Saint Francis d'Owo.

Les prêtres de la paroisse sont en vie

Le diocèse d’Owo affirme que tous les prêtres de la paroisse Saint Francis sont sains et saufs, aucun d’entre eux n’a été kidnappé, comme le soutiennent certains réseaux sociaux. L’évêque d’Owo se trouve actuellement avec les prêtres du diocèse. L’évêque appelle au calme, à demeurer obéissant à la loi, et à prier pour la paix et le retour à la normale dans les communautés, l’État d’Ondo, et tout le pays. «A ce point dans l’Histoire de notre cher pays, le Nigeria, nous avons besoin de l’intervention de Dieu pour restaurer la paix et la tranquilité», a partagé le diocèse d’Owo.

Déclarations des autorités officielles

La responsabilité de l'attaque n'a pas été revendiquée. Ses motivations et son bilan n'étaient pas connus dans l'immédiat, mais le président nigérian Muhammadu Buhari a condamné le «meurtre odieux de fidèles».

Le gouverneur de l'État d'Ondo, Oluwarotimi Akeredolu, a appelé dans son communiqué les forces de sécurité à retrouver les assaillants après cette «attaque ignoble et satanique». Selon la porte-parole de la police de l'État, Ibukun Odunlami, ils ont attaqué l'église munis d'armes à feu et d'explosifs.

L'armée nigériane lutte sur de nombreux fronts pour tenter d'enrayer l'insécurité dans le pays. Une insurrection jihadiste fait rage depuis 12 ans dans le nord-est, les gangs de pilleurs et de kidnappeurs terrorisent le nord-ouest et centre, tandis que le sud-est est le théâtre de mouvements séparatistes.

Auteur: vaticannews.va - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]