Faits Divers

Un banquier qui a dépensé 71 000 euros pour devenir un « dragon humain » veut se faire couper le p*nis

  • Source: : Web-News | Le 25 septembre, 2021 à 09:09:38 | Lu 470 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Un banquier qui a dépensé 71 000 euros pour devenir un « dragon humain » veut se faire couper le p*nis

Un ancien directeur de banque, qui a dépensé des milliers d’euros pour des modifications corporelles, envisage maintenant de se faire couper le p*nis.

Richard Hernandez, un résident de Los Angeles, a décidé de changer de chemin dans la vie et a quitté la banque pour devenir une « femme dragon » appelée Tiamat Legion Medusa.

Il a dépensé plus de 70 000 euros pour un relooking extrême qui a consisté en l’ablation d’une oreille et une opération de dédoublement de la langue et il veut maintenant se faire couper le p*nis.

Tiamat s’est fait implanter 18 cornes et a subi une ablation partielle du nez. Le tatouage, l’arrachage de six dents et la coloration du blanc des yeux en vert font également partie des procédures subies par Tiamat.

Après sa transition d’homme à femme, les seins de Tiamat ont augmenté grâce à l’hormonothérapie, mais maintenant, il a décidé qu’il préfère ne pas avoir de sexe.

Un banquier qui a dépensé 71 000 euros pour devenir un « dragon humain » veut se faire couper le p*nis


« Je suis en train de devenir non sexiste, donc je préfère les pronoms « ils » et « elles ». La première de mes priorités est de dire au revoir à M. Bojangles, mon pénis, dès que possible.

Je préfère simplement être appelé « ça » tout comme mon espèce, les serpents. Ma métamorphose est loin d’être terminée. »

Tiamat a été abandonnée dans les bois lorsqu’il était enfant. Cela a poussé la « femme dragon » à oublier ses parents biologiques.

Un banquier qui a dépensé 71 000 euros pour devenir un « dragon humain » veut se faire couper le p*nis

« J’ai été abandonné par mes parents au milieu des bois, la nuit, au cœur du sud du Texas, où le serpent à sonnettes occidental abonde. Mes parents humains m’ont poussé hors de la voiture et m’ont laissé comme un déchet indésirable. C’est ainsi que j’ai commencé à considérer les serpents comme mes parents.

Après avoir fait son coming out en tant que gay à l’âge de 11 ans, Tiamat est devenu victime d’intimidation.

Après avoir quitté le lycée en 1979, le diplômé s’est lancé dans une carrière dans la banque. La vie de Tiamat a changé lorsqu’il a contracté le VIH.

« Parce que je pensais que j’allais mourir, j’ai commencé à modifier mon corps, car j’avais l’impression d’être dans une course contre la montre. »

Bien qu’ayant subi de nombreuses procédures ces dernières années, Tiamat affirme que le processus de transformation n’est pas terminé et espère qu’il le sera d’ici 2025.


Auteur: afrikmag - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]