Facebook interdit sur son réseau le soutien au suprémacisme blanc

  • Source: : Web-News | Le 28 mars, 2019 à 18:03:30 | Lu 1334 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

image-d-illustration

Si Facebook faisait déjà la chasse au thèses dites "suprémacistes", "nous n'avions pas appliqué le même raisonnement au 'nationalisme blanc' et au 'séparatisme blanc', parce que nous pensions à des concepts plus larges de nationalisme ou de séparatisme, comme la fierté (d'être) américain et le séparatisme basque", aussi appelé indépendantisme en français, "qui sont des parties très importantes de l'identité des gens", explique le réseau social dans un communiqué.

Régulièrement critiqué pour la gestion de ses contenus, Facebook va interdire davantage de publications ayant trait au "suprémacisme blanc", en bannissant également l'apologie du "nationalisme" ou du "séparatisme" blancs, thèses qui promeuvent une séparation physique entre "races". Ces trois concepts voisins "sont étroitement liés à des groupes organisés promouvant la haine et ils n'ont rien à faire sur nos services", a écrit Facebook mercredi dans un communiqué. Le réseau social est très souvent accusé de ne pas expurger vite les publications problématiques ou choquantes. La tuerie récente dans deux mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande perpétrée par un suprémaciste blanc convaincu a de nouveau mis le sujet sur le devant de la scène. Le tueur avait filmé le massacre et l'avait diffusé en direct sur Facebook Live, valant au réseau social une nouvelle salve de critiques virulentes dans le monde entier et de possibles poursuites.

Facebook faisait déjà la chasse à l'apologie des thèses dites "suprémacistes" mais "nous n'avions pas appliqué le même raisonnement au 'nationalisme blanc' et au 'séparatisme blanc', parce que nous pensions à des concepts plus larges de nationalisme ou de séparatisme, comme la fierté (d'être) américain et le séparatisme basque", aussi appelé indépendantisme en français, "qui sont des parties très importantes de l'identité des gens", explique le réseau social dans un communiqué. L'interdiction, également valable sur Instagram, propriété de Facebook, débutera la semaine prochaine. "Mais ces trois derniers mois, des débats avec des membres de la société civile et des universitaires experts dans les relations interraciales dans le monde ont confirmé que le nationalisme blanc et le séparatisme blanc ne pouvaient pas réellement être séparés (de la notion de) suprémacisme blanc" et de groupes promouvant la haine, a continué Facebook.

Lire la suite

 

Auteur: parismatch.com - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]