Au Bénin, Adama Bictogo plaide pour une implication efficace des parlementaires dans la lutte contre la corruption

  • Source: : Web-News | Le 27 juillet, 2022 à 08:07:21 | Lu 287 fois | 0 Commentaires
PARTAGES | J'AIMES |
content_image

Au Bénin, Adama Bictogo plaide pour une implication efficace des parlementaires dans la lutte contre la corruption

Le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Adama Bictogo, “exige une coopération parlementaire plus efficace dans la lutte contre la corruption, en veillant à ce que la gestion des affaires nationales réponde aux plus hautes normes internationales de probité”.

M. Bictogo s’exprimait lundi 25 juillet 2022, à la 8ème Assemblée générale biennale de Réseau des parlementaires africains contre la corruption (APNAC-Afrique), qui se tient à Porto Novo (Bénin) du 25 au 27 juillet 2022, sous le thème « Créer des synergies pour une lutte efficace contre la corruption en Afrique : rôle du parlement et des parlementaires ».

Selon le président du Parlement ivoirien, face aux constats où la volonté politique affichée par les Etats et la robustesse de leurs actions de lutte sont à la fois louables et rassurantes, la contribution synergique des parlementaires, pour demeurer significative, devrait aller au-delà de la simple motion de félicitation de l’Exécutif.

Ainsi, du fait du statut de représentants et porte-voix des peuples, les parlementaires jouissent aussi bien de la légalité que de la légitimité nécéssaire pour contribuer au renforcement de la bonne gouvernance dans les Etats respectifs.

“D’un autre côté, plus que toutes les autres institutions, nous sommes appelés à faire preuve d’une grande probité morale et financière, ce qui commence déjà au niveau même de la déclaration du patrimoine du parlementaire au début de l’exercice de ses fonctions ainsi qu’à la fin de la législature”, a-t-il ajouté. Il a souligné que cette exigence place les parlementaires d’office au rang de modèles et de champions de la lutte contre la corruption.

Dans ce sens, il apparait opportun que les parlementaires, au-delà du rôle régalien de contrôle et de l’évaluation de l’action publique, s’approprient quelques grands principes et valeurs inhérents au parlementarisme. Il s’agit, entre autres, des principes de transparence, de reddition des comptes et de redevabilité envers les populations, les mandants.

Pour jouer pleinement leur rôle dans la lutte contre la corruption, Adama Bictogo estime qu’il est important que les Institutions soient et restent dotées de charte d’éthique et de déontologie commune afin de promouvoir un sens élevé de probité et d’intégrité morale dans la gestion des affaires publiques.

L’APNAC Afrique, créé en 1999, à Kampala (Ouganda), est une organisation qui vise à coordonner, impliquer et renforcer les capacités des parlementaires africains pour lutter contre la corruption et promouvoir la bonne gouvernance. Le Réseau est composé de 20 sections nationales dont une en Côte d’Ivoire.


Auteur: Aip - Web-News


Commentaire (0)


Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  


Service Commercial

Abidjan: +225 02 03 25 65    |    Usa, Canada, Europe : | +225 02 03 25 65   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]