Lundi 20 Mai, 2024 - 6:39 PM / Abidjan +33
Lundi 20 Mai, 2024 - 6:39 PM / Abidjan +33
Politique

Abidjan confirme l’interpellation d’un militaire et un supplétif de l’armée burkinabè

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Abidjan confirme l’interpellation d’un militaire et un supplétif de l’armée burkinabè
Le porte-parole du gouvernement ivoirien, Amadou Coulibaly, annonce une rencontre des Etats-majors des armées des deux pays pour trouver une issue à la question de franchissement des frontières. 

« Oui, nous confirmons qu’un militaire et un VDP ont été interpellés sur le territoire ivoirien », a dit mercredi M. Amadou Coulibaly, assurant que « le contact n’est pas rompu avec nos frères du Burkina, (car) les États-majors se parlent », à l’issue d’un Conseil des ministres.

« Je pense que très bientôt, il y aura une rencontre qui va permettre de régler toutes les questions et permettre à nos pays de retrouver leur fraternité d’antan », a-t-il ajouté, insistant qu’« il n’y a pas de problème particulier, (parce que) les contacts ne sont pas rompus ».

Amadou Coulibaly a assuré que « les échanges ont lieu et il est prévu que les États-majors (des deux armées) se parlent pour pouvoir régler les petites questions de franchissement de frontière qui existent entre nos deux pays ».

Il a rappelé que ce n’est pas la première fois que cela arrive. A la frontière ivoiro-guinéenne, il y a déjà eu pareil incident, où ce sont les militaires Guinéens qui ont franchi la frontière de la Côte d’Ivoire, ou alors ce sont les soldats ivoiriens qui franchissent la frontière de la Guinée.

Le porte-parole du gouvernement ivoirien espère que « très vite les choses vont rentrer dans l’ordre », admettant que « nos frontières ne sont pas suffisamment tracées ». Dans ce contexte, une Commission à la Cedeao travaille à la délimitation des frontières dans la région.

L’interpellation, sur le sol ivoirien, du militaire et du supplétif de l’armée burkinabè a eu lieu fin février 2024. En septembre 2023, deux gendarmes ivoiriens qui ont traversé par mégarde la frontière burkinabè en pourchassant des orpailleurs, ont été arrêtés et conduits à Ouagadougou.
Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR