Vendredi 14 Juin, 2024 - 6:27 AM / Abidjan +33
Vendredi 14 Juin, 2024 - 6:27 AM / Abidjan +33
Politique

PDCI-RDA : cinq (5) prétendants à la succession de Henri Konan Bédié

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
PDCI-RDA : cinq (5) prétendants à la succession de Henri Konan Bédié

Noël Akossi Bendjo, Maurice Kakou Guikahué, Tidjane Thiam, Jean-Marc Yacé et Koumoué Moise ont officiellement déposé leurs dossiers de candidature pour briguer la présidence du parti democratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) le 16 décembre 2013 lors d’un congrès extraordinaire. 


Le vendredi 17 novembre 2023 était la date butoir pour faire acte de candidature et en dehors de Akossi Bendjo qui a déposé son dossier le jeudi 16 novembre 2023, les quatre autres prétendants au fauteuil présidentiel du parti septuagénaire ont tous déposés leurs dossiers de candidature le vendredi 17 novembre 2023 à la maison du parti à Abidjan-Cocody.


Ces cinq personnalités sont toutes des figures politiques importantes en Côte d'Ivoire. Elles disposent d'une base de soutien significative et sont susceptibles de jouer un rôle important dans la course à la succession de Henri Konan Bédié.


Tidjane Thiam, ancien ministre du Plan et du Développement de Côte d'Ivoire et ancien PDG du Crédit Suisse est considéré comme un challenger potentiel du président sortant Alassane Ouattara lors de l’élection présidentielle de 2025. 


La candidature de Thiam a été saluée par certains membres du PDCI, qui voient en lui un leader fort et expérimenté, capable d'unifier le parti et de le ramener au pouvoir. Cependant, d'autres ont exprimé leurs inquiétudes quant à son manque d'expérience politique et à son implication dans le scandale d'espionnage du Credit Suisse.


Le résultat des élections primaires du PDCI pourrait avoir un impact significatif sur l’élection présidentielle de 2025. Si Thiam remporte la primaire, il pourrait constituer un sérieux défi pour Ouattara et pourrait même ramener le PDCI au pouvoir.


Selon un récent sondage, Thiam est le favori des élections primaires du PDCI. Cependant, la course est encore serrée et l’issue incertaine.


Entré en politique en 2011, lorsqu'il a été élu maire du Plateau, le quartier central d'Abidjan, Noël Akossi Bendjo réélu en 2018 est un candidat populaire au sein du PDCI. Il est considéré comme un homme d'affaires compétent et un politicien expérimenté.


Il est également connu pour son franc-parler et son engagement pour la réconciliation nationale. Si Akossi Bendjo est élu président du PDCI, il sera le premier président du parti issu du secteur privé. Il sera également le premier président du vieux parti à ne pas être issu de la région du Bélier, la région d'origine de l'ancien président Henri Konan Bédié.


Ancien étudiant du Mouvement des étudiants et élèves de Côte d'Ivoire (MEECI), syndicat étudiant proche du PDCI, Maurice Kacou Guikahué a occupé plusieurs fonctions au sein du PDCI. Il a été président du conseil régional de la région de l'Agneby-Tiassa de 1993 à 1995, puis ministre de l'Intérieur de 1995 à 1999. En 2005, il est élu secrétaire exécutif en chef du parti, poste qu'il occupe depuis lors.


Maurice Kacou Guikahué est considéré comme un proche d'Henri Konan Bédié, président du PDCI. Il est l'un des principaux artisans de la stratégie du parti, qui consiste à contester la réélection d'Alassane Ouattara en 2020. Cependant, il est un candidat controversé. Il est accusé par certains de ses détracteurs d'être autoritaire et d'avoir contribué à la débâcle du PDCI à l'élection présidentielle de 2020. Cependant, il dispose également d'un large soutien au sein du parti, notamment parmi les jeunes militants.


Jean-Marc Yacé est quant à lui considéré comme un candidat modéré, proche du courant incarné par l'ancien président Henri Konan Bédié. Il est soutenu par une coalition de partis et de mouvements politiques, dont le PDCI. Élu maire de la commune de Cocody deux fois successivement, Jean-Marc Yacé est soutenu par plusieurs jeunes militants du Pdci-Rda.


Le candidat, Koumoué Koffi, est lui considéré comme un homme politique et un homme d'affaires respecté en Côte d'Ivoire. Il est membre du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) depuis longtemps. Ancien ministre de l'Économie et des Finances de feu Félix Houphouët Boigny, Koumoué Koffi a été chargé de mettre en œuvre les politiques économiques du gouvernement. Il a notamment contribué à la mise en place du plan d'ajustement structurel du gouvernement. 


Il a également travaillé à la promotion du développement économique de la Côte d'Ivoire. Après avoir quitté le gouvernement, Koumoué Koffi a poursuivi une carrière dans le secteur privé. Il a notamment été président du conseil d'administration de la Compagnie ivoirienne de développement (CID).


Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR