Mardi 25 Juin, 2024 - 10:06 AM / Abidjan +33
Mardi 25 Juin, 2024 - 10:06 AM / Abidjan +33
Afrique

Sénégal: Plusieurs détenus dits « politiques » libérés

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
detenus

Cette remise en liberté a été décidée par le procureur à l’origine de leur placement sous mandat de dépôt, a expliqué à l’agence d’information étatique, APS, Me Moussa Sarr chargé de défendre 25 parmi eux.

Des membres du parti dissous Pastef de l’opposant Ousmane Sonko, détenu après une condamnation par un tribunal de Dakar depuis plusieurs mois, et des activistes célèbres figurent figurent sur la liste des personnes libérées. Parmi celles-ci, le religieux Oustaz Assane Seck, le rappeur Mor Talla Gueye (alias Nitdoff), Jamil sané, maire d’un commune de la banlieue de Dakar, Aliou Sané, coordonnateur du mouvement civil Y’en a marre, etc.

Ce geste du procureur intervient une dizaine de jours environ après que chef de l’État, Macky Sall, qui a annoncé le report de l’élection présidentielle initialement prévue le 25 février avait déclaré son intention de lancer un dialogue national inclusif fondé sur « un processus pragmatique d’apaisement et de réconciliation pour préserver la paix et consolider la stabilité de la nation”.Plusieurs activistes détenus depuis plusieurs mois au pour divers chefs d’accusation en lien avec des activités politiques au Sénégal ont été libérés jeudi. Ils bénéficient d’une mesure de liberté provisoire.

Cette remise en liberté a été décidée par le procureur à l’origine de leur placement sous mandat de dépôt, a expliqué à l’agence d’information étatique, APS, Me Moussa Sarr chargé de défendre 25 parmi eux.

Des membres du parti dissous Pastef de l’opposant Ousmane Sonko, détenu après une condamnation par un tribunal de Dakar depuis plusieurs mois, et des activistes célèbres figurent figurent sur la liste des personnes libérées. Parmi celles-ci, le religieux Oustaz Assane Seck, le rappeur Mor Talla Gueye (alias Nitdoff), Jamil sané, maire d’un commune de la banlieue de Dakar, Aliou Sané, coordonnateur du mouvement civil Y’en a marre, etc.

Ce geste du procureur intervient une dizaine de jours environ après que chef de l’État, Macky Sall, qui a annoncé le report de l’élection présidentielle initialement prévue le 25 février avait déclaré son intention de lancer un dialogue national inclusif fondé sur « un processus pragmatique d’apaisement et de réconciliation pour préserver la paix et consolider la stabilité de la nation”.

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR