Lundi 20 Mai, 2024 - 5:44 AM / Abidjan +33
Lundi 20 Mai, 2024 - 5:44 AM / Abidjan +33
Politique

Affaire braquage BCEAO: ‘’je réfute avec vigueur une telle accusation’’ (Gbagbo)

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Affaire braquage BCEAO: ‘’je réfute avec vigueur une telle accusation’’ (Gbagbo)
L’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo a réfuté ce jeudi 8 juin 2023 à Abidjan avec ‘’vigueur’’ le braquage de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) en 2011 dont il est accusé.

Ce braquage de la BCEAO a fait l’objet d’un procès à l’absence de M. Gbagbo alors qu’il était en jugement à la Cour pénale internationale (CPI). 

L’ex-président ivoirien exclu de la liste électorale depuis 2020, s’est rendu ce jeudi 8 juin 2023 à la Commission électorale indépendante (CEI) locale de Cocody (Est Abidjan) pour poser une réclamation en vue d’une réintégration, dans le cadre du contentieux sur la liste électorale ouvert du 1er au 10 Juin 2023. 

’Vous savez pourquoi, nous sommes là. Ils m’ont retiré de la liste électorale prétextant que j’aurais braqué la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO). Je réfute avec vigueur une telle accusation’’, a déclaré M. Gbagbo qui ne veut pas laisser quiconque souiller son image.

L’ex-président ivoirien décrédibilise le procès du braquage de la BCEAO, qui selon lui est un non-lieu car il n’a jamais été convoqué pour un procès pendant qu’il était à la CPI ou après. Selon lui, pour un ancien chef d’Etat ou un président d’institution, un procès répond à une procédure.

Pour le président du Parti des peuples africains de Côte d’Ivoire (PPA-CI, opposition), clandestinement quand les autorités ivoirienne ont appris qu’il allait être acquitté par la CPI, se sont précipitées pour lui coller de fausse accusations dans le dos, ajoutant qu’il continuera de se battre tant qu’il est encore en vie pour sauvegarder sa dignité. 

La CEI, organe en charge des élections en Côte d’Ivoire a remis officiellement la liste électorale provisoire aux acteurs politiques ivoiriens le samedi 20 mai 2023 à Abidjan, dans le cadre des élections municipales et régionales du 2 septembre 2023. Cette liste provisoire comporte 8 016 796 électeurs. 

Quelque 517 personnes privées de leurs droits civils et politiques ont été provisoirement radiées de cette liste. L'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo radié de la liste électorale depuis 2020 ne figure toujours pas sur cette nouvelle liste électorale.

Acquitté par la CPI de crimes contre l'humanité commis lors de la sanglante crise post-électorale de 2010-2011, Laurent Gbagbo reste sous le coup d'une condamnation à 20 ans de prison en Côte d'Ivoire pour le '’braquage" de la BCEAO en 2011.
Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR