Samedi 24 Février, 2024 - 8:15 AM / Abidjan +33
Samedi 24 Février, 2024 - 8:15 AM / Abidjan +33
Afrique

Burkina Faso : une dizaine de civils tués lors d'une attaque dans l'ouest du pays

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Burkina Faso : une dizaine de civils tués lors d'une attaque dans l'ouest du pays
Une dizaine de civils ont été tués vendredi 16 juin lors d'une attaque de jihadistes présumés dans l'ouest du Burkina Faso, a appris l'AFP samedi de sources sécuritaires et locales. « Dans la nuit d'hier (vendredi), des individus armés ont attaqué le village de Sara », localité située dans la commune de Bekuy, à moins de 100 km de Bobo-Dioulasso, la deuxième ville du pays, a indiqué à l'AFP une source sécuritaire. « On déplore malheureusement une dizaine de morts et plusieurs blessés », a poursuivi la même source.

 «Il y a neuf corps qui ont été inhumés ce samedi. Mais deux personnes ont également succombé à leurs blessures, ce qui porte le bilan à onze morts», a de son côté affirmé à l'AFP un des habitants de la zone. Un autre habitant a précisé que les « terroristes » sont entrés dans le village vers 20h00 (GMT et locales / 22h à Paris). «Ils ont ouvert le feu sur un groupe de personnes. Certains ont été mortellement touchés dans leurs maisons et d'autres blessés», a-t-il ajouté.

Des opérations de ratissage

Une deuxième source sécuritaire, qui a confirmé l'attaque, a expliqué que des opérations de ratissage ont été lancées dans la zone ainsi que dans «d'autres régions ciblées par les groupes armés», sans plus de précision. Ce mercredi, de l'autre côté du pays, dans l'Est, une quinzaine de «terroristes» ont été tués lors d'une riposte à une attaque contre une unité du Groupement de Forces du Secteur-est (GFSE), près de Kompienga, selon l'état-major des armées.

Le Burkina est pris depuis 2015 dans une spirale de violences jihadistes apparues au Mali et au Niger quelques années auparavant et qui s'est étendue au-delà de leurs frontières. Les violences ont fait depuis sept ans plus de 10.000 morts, civils et militaires,selon des ONG, et plus de deux millions de déplacés internes. Le pays est dirigé depuis septembre dernier par une junte militaire avec le capitaine Ibrahim Traoré sa tête, arrivé au pouvoir après un coup d'État, le deuxième en huit mois. Selon le gouvernement, l'armée contrôle actuellement 65% du territoire national.

LSI AFRICA avec AFP.
Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR